Kill Bill volume 2

      Aucun commentaire sur Kill Bill volume 2

Le Film

Kill Bill Volume 2, avant tout, ce n’est pas qu’une simple suite. Ce film peut être presque dissocié du premier, tant son ambiance est différente. La trame reste la même, mais on est plus ici dans le western que dans le film d’arts martiaux (les deux grosses références de Kill Bill).

Dans la filmographie de Tarantino, les personnages ont toujours été le point plus important. On retrouve cela ici, avec des personnages de la trempe de Budd ou d’Elle Driver. Malgré le fait que ce soient de parfaits salauds, on se prend à  les aimer.
Les films de Tarantino, ce sont aussi des scènes cultes. On en a ici à  foison, que ce soient des scènes d’émotion (Bill et The Bride à  l’Eglise, BB, « Superman »), ou des scènes « tarantinesques » (l’enterrement et le déterrement, Elle vs The Bride). Ces scènes sont, qui plus est, accompagnées d’une musique somptueuse, où l’on retrouve Ennio Morricone (Le Bon, la Brute et le Truand, Il était une fois dans l’Ouest), et une musique de générique enivrante (Chingon, Chivaree).

Seules quelques petites longueurs viennent parfois entâcher ce tableau, mais elles sont minimes. Maintenant, c’est du Tarantino, et on aime ou pas…

Les Bonus

Pour commencer, un petit coup de gueule : TF1 Vidéo a commencé par commercialiser le coffret regroupant le Volume 1 et le Volume 2, juste avant les fêtes de fin d’année, le Volume 2 seul ne sortant qu’en Janvier. Merci…

Pour continuer le coup de gueule, quelques petits problèmes lors de la lecture sur le PC : impossible d’utiliser la souris, seul les touches flèches du clavier permettent de naviguer !

Ensuite, au niveau contenu, les bonus sont très (trop?) légers : on a même pas un commentaire audio, les seules versions disponibles du film étant la VF, la VF malentendant, et la VOST (même pas de VO simple !). Au passage, privilégier la VOST, pour profiter de la véritable voix de Carradine (Bill).

Sur le deuxième DVD, on a le droit à  2 longues bandes-annonces (volume 1 et 2), puis deux plus courtes (des « teasers »). On peut également assister à  un « concert » de Chingon, réalisé pour la première de Kill Bill volume 2. Bien que de très bonne facture, ce concert ne concerne en réalité que 2 chansons…

On pourra également visionner une scène coupée très sympa, avec Carradine dans ses oeuvres. Une bonne scène, mais il est vrai difficile à  intégrer au film.

Pour finir, l’inévitable Making-Of, promotionnel, dans lequel, à  mon goût, il y a trop d’interviews. J’aurais aimé voir plus de coulisses, et plus de Michael Madsen, mais bon…

 

Au final, pour découvrir ce film exceptionnel, le DVD est presque indispensable. Malheureusement, il est bien léger pour 25 € et deux DVD. Un DVD simple aurait largement suffi. TF1 Vidéo garderait-ils de la matière pour une édition super-collector ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *