Le Lion de Macédoine

      Aucun commentaire sur Le Lion de Macédoine

Parménion, le sang mêlé, vit à  Sparte et fait partie d’une école militaire. Sans cesse humilié par les autres élèves, car ils ne le considèrent pas comme un véritable spartiate. En effet, bien que le père de Parménion soit un Spartiate, sa mère était Macédonienne. Mais Parménion parviendra à  surmonter ces brimades, et il montrera à  tous qu’il mérite leurs honneurs. Mais Tamis, la prophétesse, lui révèlera que son destin sera bien plus sombre, et qu’il devra vaincre le Dieu Sombre, et qu’il deviendra lui-même la Mort des Nations.

Malheureusement pour lui, le destin s’acharnera en lui enlevant la femme qu’il aime, et en le forçant à  quitter Sparte. La vengeance s’insinuera alors dans son esprit, et la ville qui lui a tout appris devra alors tomber face à  lui.

Ce postulat de départ va emmener le lecteur dans une des meilleures oeuvres fantastiques qu’il m’ait été donné de lire. L’histoire qui se déroule dans la Grèce antique mêle habilement personnages et faits historiques et éléments de fiction, mais il est difficile de les discerner. On y découvre les machinations de divers politiciens, les affres de la guerre, et l’amour de Parménion pour Derae, qui le poussera à  aller jusqu’au bout. Les deux premiers tomes de la saga ne comporteent que peu d’éléments fantastiques, et l’on se retrouve alors dans une épopée antique, avant, que dans le troisième tome, les créatures mythologiques telles que le Minotaure, les Satyres, Méduse et d’autres encore ne fassent leur apparition. Assurément, une saga à  lire par tous ceux qui aiment l’Antiquité, ou qui aiment les longues épopées tragiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *