Ravenloft

      Aucun commentaire sur Ravenloft

De premier abord, l’ouvrage est très élégant : une couverture composée d’un beau montage avec le dessin de Strahd, par Cadwell. On sait immédiatement où l’on va mettre les pieds. On dispose ensuite d’une carte du Royaume de l’épouvante en seconde et troisième de couverture. Puis, lorsque l’on s’aventure un peu plus loin dans le livre, on se rend compte que la mise en page générale, pourtant sobre, immerge le lecteur dans l’ambiance gothique recherchée, grâce aux bannières de haut et de bas de page. De plus, on a l’agréable surprise d’entamer chaque chapitre par une courte nouvelle d’une page ou deux, ce qui a pour effet de nous plonger encore plus dans l’univers.

Le premier chapitre, court, nous présente rapidement le monde, et l’ambiance que les auteurs ont choisi, c’est-à -dire le gothique. La présentation du monde consiste en une courte biographie, puis une présentation des différents domaines, sans entrer dans le détail. Les spécificités de Ravenloft sont également présentées sommairement (les Brumes, les Domaines, …). Ce chapitre se clôt sur un lexique des termes utilisés dans Ravenloft le plus couramment.

Le second chapitre se consacre aux personnages-joueurs. Dans le même ordre que dans le Manuel des Joueurs, la création de PJ nous est présentée : on commence par les Races, et les langues. Ici, le commun est remplacé par une multitude de langues propres à  chaque domaine. Deux nouvelles races apparaissent : les Calibans, qui ne sont autres qu’une adaptation des demi-orques, et les Demi-Vistani, propres au Demi-Plan de l’Effroi. Ensuite, les 11 classes de base sont disséquées, aveec leurs motivations dans cemonde, leurs origines, et quelques modifications (sauf pour le roublard). Quelques compétences sont ensuite revues, puis l’on passe aux dons : 13 dons vraiment spécifiques, apportant pour beaucoup un plus au background du personnage. Les différentes religions sont ensuite passées en revue sommairement, et 2 nouveaux domaines de prêtres apparaissent : Les Brumes et le Repos. Ravenloft proposant des adversaires spécifiques aux personnages, et possédant quelques traces de la Renaissance, de nouveaux équipements sont présentés ici, dont quelques armes à  feu. Enfin, pour terminer, un questionnaire sensé vous aider à  créer un personnage haut en couleurs vous est proposé.

Le troisième chapitre est sans doute le plus important : les règles de l’univers y sont présentées. On a ainsi le droit à  des règles d’Horreur, de Terreur et de Folie développées, les Malédictions, et des modifications de la magie. Ces règles sont très bien rédigées, mais elles sont peut être un peu trop denses, surtout pour la magie, car il faut toujours se référer au livre pour savoir si un sort a été modifié ou non.

Le quatrième chapitre est le plus important au niveau volume, et également au niveau d’informations à  digérer. En effet, on y présente tous les domaines. Certains ont le droit à  plus d’explications d’autres, car ce sont les plus importants en taille, en population, en historique. Le regret qu’il y aurait à  faire est que le manque d’informations sur certains domaines intéressants nous laisse sur notre faim, mais cela permet ensuite de les aranger à  la sauce de chacun.

Le cinquième chapitre présente les adversaires de vos personnages. Ravenloft, comme monde gothique, est célèbre pour ses vampires, ses loups garous et ses fantômes. Tous ces monstres sont revus ici, à  la hausse et beaucoup plus personnalisables que dans le Manuel des Monstres. On retrouve donc les Vampires, les Fantômes, les Liches, les Lycanthropes, les Créations, les Anciens Morts, les Démons, les Gueunaudes et la tribu des Vistani. Ces monstres représentent bien l’horreur de Ravenloft, et sont bien mieux élaborés que dans du Donjon classique, ce qui est normal étant donné qu’ils sont l’un des piliers du jeu. Cependant, les joueurs risquent d’avoir du fil à  retordre face à  de tels adversaires.

Le sixième et dernier chapitre présente de quelle façon mener une campagne gothique, en présentant les principaux axes de cette ambiance. On retrouve donc des explications sur l’Horreur Gothique, les Themes Gothiques, les Aventures Gothiques, puis le monde, l’héroïsme et la méchanceté à  Ravenloft. On termine sur une liste de lectures et de films recommandées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *