Campagne Drehndalie – Episode 2

Nouvel épisode de la campagne de mes Drehndalis, après une pause provoquée par le périple finlandais d’un de mes joueurs. En parlant de joueurs, un nouveau drehndali vient d’intégrer le groupe : un jeune prêtre de Nalthalos. Il a été intégré au groupe en cours de partie.

Résumé des épisodes précédents

Après avoir affronté les gobelins et manqué perdre l’une des leurs, les personnages réfléchissaient à  la suite à  donner à  leur périple :
– poursuivre vers Golonia pour récupérer le livre
– tenter de voir ce qui se cache derrière ces rochers

Vers Golonia

C’est la première option qui a finalement été choisie. Néanmoins, histoire de « protéger » l’entrée du souterrain, mes joueurs ont eu une idée curieuse. Les gobelins ayant placé leur poudre explosive à  divers endroits des rochers, toute personne disposant d’une flamme pouvait faire sauter l’éboulis pour découvrir ce qui se cache en-dessous. Pour éviter cela, les elfes noirs ont d’abord pensé à  mouiller la poudre… Comme ils n’avaient pas assez d’eau, ils ont choisi d’utiliser le liquide qu’ils avaient sous la main, c’est-à -dire le sang des gobelins.

Oui, c’est assez fort, je ne m’y attendais pas vraiment… Je ne pense pas que ça restera sans conséquence, le sang attirant diverses créatures plus ou moins dangereuses. Les deux gobelins survivants ont pour leur part été attachés à  un arbre, avant que les elfes ne repartent vers Golonia.

La fin du voyage s’est déroulée paisiblement, et la (le?) gorgone les attendait comme prévu au moulin en ruines avant le village. Mon groupe de 3 n’était pas le premier groupe d’elfes noirs à  traverser Golonia, un autre groupe l’avait fait quelques semaines plus tôt. Une tragédie a d’ailleurs terrassé ce groupe et le jeune apprenti prêtre qui en est le seul survivant se trouve dans ce village.

Après avoir jouer son autorité (système de castes power !), le prêtre prend donc le commandement du groupe pour retourner à  Dier Drehndal, après avoir récupéré le livre. Et c’est mister Gorgone qui s’occupe d’aller le chercher. Rendez-vous est pris le lendemain matin, pendant que les PJ s’installent tranquillement dans la petite auberge-écurie-troquet du village.

Golonia by Night

En pleine nuit, alors que mes PJ prennent un bain de minuit dans la rivière (non non, je n’invente rien), une explosion retentit au niveau de la bâtisse cossue où habite celui qui doit fournir le livre à  la gorgone. Les elfes noirs y accourent, pendant que le village se réveille. La maison est petite, tenue par un original qui vient y loger par période. Il est parti il y a deux jours en voyage. Et l’explosion semble venir de l’intérieur. La bibliothèque est en feu, et Mister Gorgone semble être bien mort.

Le problème, c’est qu’un de mes joueurs a la présence d’esprit de le sortir de la bâtisse en feu, alors que la nuée de serpents constituant les entrailles de la gorgone est bien visible. Et ce qui devait arriver arriva : à  la vue des reptiles, les villageois comprennent l’origine de l’étranger, et comme par hasard, les elfes noirs qui l’accompagnaient sont également sur le lieu du crime. Fourches et torches sont de sortie, et les elfes noirs ont la présence d’esprit de s’éclipser dans les collines …

… Pour mieux pouvoir contre-attaquer. De nuit, à  distance, les elfes noirs réduisent les villageois au fur et à  mesure, obligeant les survivants à  fuir vers le village et se réfugier dans la chapelle centrale. Les quatres elfes noirs déambulent dans le village, et découvrent trois chevaux morts, égorgés, là  où il y en avait cinq. Et au loin, sous la lueur de la lune presque pleine, deux chevaux qui prennent la direction du fort militaire situé à  quelques heures (à  pied). Le prêtre elfe noir venait de cette direction.

Résultat des courses, les elfes noirs sont maintenant vus comme des titanides dans la région, les militaires laguéniens vont sans doute organiser une petite chasse, le livre a brûlé (?), et les elfes noirs sont de retour vers leur éboulis … qu’ils ne pourront sans doute pas ouvrir à  cause du sang répandu sur la poudre.

Ca va être chouette la prochaine partie, un soir de pleine lune !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *