La Guilde des Magiciens – Trudi Canavan

      Aucun commentaire sur La Guilde des Magiciens – Trudi Canavan

Voilà  un livre qui est sorti il y a plusieurs mois déjà , mais que je n’ai lu que très récemment. La couverture m’avait intrigué, tout comme le résumé de quatrième page. Mais j’avais préféré le laisser de côté.

Entre temps, j’avais eu envie de tenter une expérience de blog. Sur la même approche qu’Après une heure de jeu, je voulais me lancer dans « Après le premier chapitre ». Et j’ai donc lu le premier chapitre de cette « Guilde des Magiciens » à  la librairie Dialogues de Brest. Je devais détonner un peu parmi tous les lecteurs de Mangas / BD avec mon roman. Et j’ai donc lu le premier chapitre …

Le Pitch

Ca m’a plu, j’ai acheté le livre, je n’ai pas poursuivi mon « Après le premier chapitre » (un jour, qui sait), et il a attendu quelques semaines que je m’y mette. L’histoire se passe dans un univers type Renaissance-Fantastique (Warhammer Style), dans une ville où les pauvres sont tenus à  l’écart (original), avec une Guilde des Voleurs qui gère les taudis (re-original), et une Guilde des Magiciens, donc, toute puissante, qui siège au coeur de la ville. Mais elle ne dispose pas du pouvoir politique. Elle est au service du Roi. Et le Roi désire une purge des quartiers pauvres, qui est réalisée par les Magiciens.

Il faut savoir que les magiciens de ce monde disposent d’un pouvoir enfoui, et apprennent à  le maîtriser. Ce pouvoir n’est pas appris, mais inné. Et il semble que seuls les riches et les puissants se révèlent avoir ce pouvoir.

Mais, pendant la purge, une pauvrette arrive, avec un simple caillou, à  transpercer le bouclier des mages. Elle dispose du Pouvoir, et les mages vont tout faire pour la retrouver.

C’est bien ?

Le début du roman est très intéressant. On découvre la fuite de Sonéa (la pauvrette) à  travers les taudis, aidée par d’anciens amis, de jeunes voleurs. Deux points de vue principaux sont utilisés. Sonéa, tout d’abord, et sa haine des Magiciens. Sa peur également de perdre le contrôle, de perdre ses proches, de faire le mauvais choix. Et puis Dannyl et Rothen, deux Magiciens lancés activement dans la recherche de Sonéa. Cette différenciation des points de vue permet d’accrocher à  cette recherche, et l’on découvre les erreurs des deux camps, les difficultés, les obstacles.

Cette première partie, découpée ainsi dans le livre, est vraiment intéressante. On découvre à  la fois la ville et ses taudis, l’appréhension de Sonéa vis-à -vis des Magiciens, « qui ne s’occupent que des riches »; puis on voit ensuite le désarroi, la difficulté des Magiciens, face à  un univers qu’ils ne connaissaient pas vraiment, et qui au premier abord les rebute.

Spoiler !!!

Dans la deuxième partie du roman, Sonéa a rejoint la Guilde (ce qui était plus qu’évident). Cette partie m’a moins intéressé, pour être franc. L’apprentissage de Sonéa, ses réticences vis-à -vis de Rothen tournent légèrement en boucle, et ça en devient routinier. Les intrigues entre Magiciens auraient pu donner quelques chose d’intéressant, mais tout finit en eau de boudin. On aperçoit le Grand Méchant deux-trois fois dans l’histoire, et sa « révélation » m’a grandement déçu. Et le petit méchant, qui complote contre l’intégration de Sonéa, dispose au final de motivations bancales, alors qu’il met de sacrés moyens à  ce sujet.

Conclusion

Si je trouve les deux prochains tomes pour pas trop cher (c’est du Bragelonne à  20€ le tome), je continuerai peut-être l’histoire. C’est un trilogie qui a été bouclée dans sa langue originale, c’est déjà  un bon point par rapport à  une autre série que je suis mais qui n’est pas encore achevée. Mais pour l’instant, ça ne me motive pas plus que ça. La faute à  un final expédié en un chapitre, où on a l’impression d’assister à  un scène vite fait, expédiée pour ne pas trop déborder dans le nombre de pages. C’est dommage, toute la première partie était intéressante, l’univers semble consistant, mais c’est quand même une déception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *