Du côté du participatif

      Un commentaire sur Du côté du participatif

Il y a plusieurs mois de cela, j’avais parlé de différents projets que j’avais décidé de soutenir via différentes plate-formes de Crowdfunding. Je pense qu’il est bon de faire un petit retour là -dessus.

The Good

Parmi les projets que j’ai supporté, certains m’ont apporté une pleine satisfaction. Produit impeccable, conforme aux attentes, bonne communication, livraison dans les temps ou presque. J’ai déjà  mentionné les nains de Stonehaven ainsi que le jeu de rôle Monster of the Week dans des posts précédents. Je ne vais pas y revenir.

Dans les autres projets menés à  bien, je peux signaler les extensions pour Flash Point, le jeu coopératif de pompiers. Il faudra que je le ressorte plus souvent, mais rien qu’avoir les figurines de pompiers rend le jeu plus sympas, et j’ai maintenant à  disposition une bonne variété de plateaux. A signaler qu’une autre campagne de financement a été lancée, pour la production de nouvelles extensions. J’ai décidé de ne pas souscrire à  celle-là , ne jouant pas assez intensivement au jeu pour en avoir vraiment besoin.

J’ai également craqué pour des dés de Blood Bowl, des dés australiens ! Le tarif n’était pas très élevé, la communication très bonne, et le produit est arrivé en parfait état très rapidement. Seul regret, les dés sont « imprimés » et non « gravés ». Mais j’étais au courant. Après les avoir testés, ils s’avèrent très agréable à  lancer et à  lire, c’était donc un bon choix, et ils ont rejoint ma collection de dés. J’ai également pris des capsules de boissons imaginaires avec. Ca fait de bons pions relance !

Autre projet qui a porté ses fruits : Makey Makey. Il s’agit d’un appareil qui permet d’émuler des frappes clavier … avec n’importe quoi. J’ai pu faire des parties de Blind Shark avec des bananes comme buzzers, une platine de mixage avec une feuille blanche et un crayon gris, et j’espère bien tenter d’autres choses avec bientôt en le mixant pourquoi pas avec un Raspberry Pi.

J’ai également encore deux projets qui devraient bientôt arriver à  terme, mais qui s’annoncent plutôt bons. Le suivi est bon, l’état d’avancement progresse bien, c’est plutôt bon signe. Il s’agit des Reaper Bones, une grosse collection de figurines qui a commencé son expédition. J’attends mon colis avec impatience. L’autre est un projet informatique de générateur de soirée-enquête, Et Tu ?. Le prix d’entrée n’était pas élevé, je ne sais pas si je vais m’en servir, mais qui sait ? L’idée derrière le projet me plaît.

Et puis, j’ai aussi les Gnomes de Stonehaven, pour lesquels j’ai craqué. Ma confiance en eux pour les nains a été récompensée, j’ai décidé de continuer à  les suivre !

The Bad

Voilà  pour le bon côté. J’ai maintenant des projets qui traînent, qui ne tiennent pas toutes leurs promesses. A l’arrivée, ces projets pourraient bien rejoindre le Good, mais pour l’instant, en attendant, ils sont dans le Bad.

Commençons par le JDR avec Ryuutama. Le projet a été un franc succès, la présentation m’a emballé, mais visiblement, le temps a été mal estimé. Point fort, la communication mensuelle se fait transparente et honnête. On voit le bout du tunnel ! Autre projet qui devrait bientôt voir le jour, avec pas mal de retard : Tremulus. Ce jeu Lovecraftien connait un joli retard, et la communication n’est pas abondante. J’attends le jeu en version papier, mais je peux disposer des pdfs des versions en cours. Bon point !

Seul projet de jeu vidéo sur lequel j’ai craqué, Sealark n’est pas encore en retard. Par contre, le manque de communication est un peu décevant. C’est pourquoi je le classe ici.

The Ugly

On attaque les projets qui commencent à  sentir mauvais. Là  encore, tout peut changer si le projet se finalise correctement, et une fois que j’aurais l’objet entre les mains, peu importe le délai.

Commençons par les figurines avec les Pirates Gobelins. Le projet a connu des retards, certains ont reçu leurs figurines, d’autres non, mais ce que je reproche surtout à  son créateur, c’est son gros raté en communication. Ca a cafouillé, on ne savait pas ce qu’il en était. C’était livré, puis non, puis plus de nouvelles … On ne sait pas si notre colis est parti ou pas. Dommage, car ceux qui ont reçu leurs figurines disent que la qualité est au rendez-vous. A suivre donc.

Ensuite, un projet de JDR francophone, Within, qui est grave en retard. Là  aussi, on a un grave problème de communication, qui est quasi-inexistante. Un point mensuel à  la Ryuutama, même si c’est juste pour annoncer que le projet continue d’avancer, serait sympa.

Terminons par un projet assez original, moitié jeu, moitié livre, avec le Guide to the Village by the Sea. Le retard est léger pour l’instant, mais ce je reproche là -aussi, c’est le manque de communication dès la fin de la souscription.

Bilan

Pas trop de mauvaises surprises, je suis pour l’instant assez content des projets que j’ai suivi. Je regrette surtout le manque de communication une fois le financement atteint pour certains projets. C’est assez déconcertant car on ne sait pas où en est le projet. Les retards, ça me gêne moins, car je ne suis pas dans l’urgence d’obtenir ce pourquoi j’ai souscrit.

Je n’ai pas participé à  d’autres projets depuis quelques mois maintenant. Pour plusieurs raisons. Pour raisons financières, mon budget n’est pas extensible. Parce que je préfère attendre que les projets en cours se terminent. Parce que j’ai pleins de trucs chez moi en cours qui n’attendent que mon attention, et qu’accumuler d’autres choses encore serait une erreur (c’est un changement de philosophie qui s’opère ^^). Et aussi parce que rien ne m’a vraiment fait tilter, avec le recul. J’ai repéré plusieurs projets qui me bottaient, mais j’ai laissé reposer l’excitation initiale, pour bien y réfléchir, et laisser ces projets se faire sans moi(et ils n’avaient pas besoin de moi, généralement, explosant leur demande initiale).

A dans quelques mois pour un autre bilan ? Et a bientôt pour la présentation de ce qui devrait pas tarder à  arriver.

1 thought on “Du côté du participatif

  1. Pingback: A l’abordage ! – Le Repaire de Gulix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *