Crowdfunding Bilan 2016

      Un commentaire sur Crowdfunding Bilan 2016

L’année 2016 a été une grosse année au niveau du financement participatif dans un des milieux qui m’intéresse, à  savoir le monde du jeu. J’ai continué à  participer à  quelques campagnes, même si mon budget est bien moins conséquent qu’il n’y a quelques années. La vie de couple, une maison et un enfant, ça compte plus que les jeux ^^.

Et Tu ?

Grognon

Commençons par les sujets qui fâchent : les financements pourris. J’ai participé à  des projets bien pourris. Parce que c’est mal géré. Parce que c’est au point mort. Parce qu’on ne verra jamais rien en sortir.

Dans les projets morts et enterrés, j’ai Et Tu ?, un générateur de Mystery Party. Même pas un dépôt en open-source de ce qui avait été fait. Le créateur a simplement abandonné le bébé. J’y avais mis 5£. J’ai également le projet de Custom Game Dice. Une excellente idée (un site pour commander des dés, réalisés à  la demande). Mais un créateur malade / absent / aux excuses qui semblent de plus en plus bidon, puis qui disparaît. J’y avais placé 20$. Le projet est encore actif dans les commentaires, avec des gens vraiment pas contents !

Un autre projet qui cumule les excuses foireuses et un retard monstre : Guide to Village by the Sea. Un sourcebook utilisable en JDR, un playset Fiasco, et … rien. Maladies, emploi du temps, relectures, réécritures, co-rédacteur plus disponible, … Les excuses n’en finissent plus. Livraison prévue en mars 2013. Toujours rien à  l’horizon.

Toujours rien à  l’horizon non plus pour les Warbears & Stagriders. Un petit projet pour des figurines originales et simples. Mais une communication bien trop insuffisante, des envois même pas signalés, et visiblement un problème d’adresse pour mon colis. On verra si ça arrive dans les prochaines semaines (je ferai amende honorable alors, sauf pour leur communication).

Je traîne donc trois casseroles pour lesquelles j’ai perdu tout espoir. J’en avais une quatrième, mais elle s’est bien résolue, alors qui sait ?

Le 7e Continent

Du retard, mais …

Certains projets prennent du retard. C’est le lot des financements participatifs, surtout dans le monde du jeu. Les projets enflent, dépassent les prévisions, et donc les usines de production sont encombrées, et les retards s’enchaînent. Personne n’est à  l’abri. Même (surtout) les plus gros. Mais un retard peut être bien géré.

Par exemple, le 7e Continent. Un jeu que j’attends impatiemment. Mais qui n’arrivera qu’à  la moitié 2017, aux meilleures estimations. Un projet qui grossit, qui prend un peu de retard sur un point X, qui entraîne du retard sur un point Y, plus le nouvel an chinois, et donc pleins de mois de retard. Mais une communication au poil. Parce que régulière (le premier mercredi de chaque mois), parce qu’elle est honnête, parce que les créateurs ne se cachent pas derrière des excuses pourries, et qu’ils nous montrent ce qui a pu être avancé. Là , on vient de recevoir le pdf des règles. Un exemple à  suivre.

Autre exemple à  suivre, Reaper Miniatures et son Kickstarter pour les Bones #3. J’ai encore craqué (moins que les précédentes), j’attends les figurines (mais j’ai un joli stock à  faire descendre, là ), mais la communication est régulière, honnête, et on sait exactement où on en est. Ca approche doucement mais sûrement.

Deux autres projets ont également eu du retard cette année, mais sont arrivés. Il y a eu le second projet pour Pulp City : Cold War. Arrivé en retard, avec un petit défaut de communication sur les dernières semaines (mais c’était exemplaire avant ça). Lunii, une fabrique à  histoires pour les enfants, est également arrivée en retard. Par contre, gros défaut de communication sur ce projet, malgré un positionnement très 2.0 et Start-up. Je reparlerai de ce projet quand ma pitchoune s’y intéressera.

Sweepers Inc.

Nickel Chrome !

Bon, mais sinon, y a des trucs qui se passent bien, sans encombre ? Et bien oui !

On commence par le JDR, avec de la petite production française. Dungeon World est bien arrivé, et a été un plaisir à  lire. Tout comme le scénario Les Serviteurs de la Reine des Cendres, lui aussi très intéressant à  lire (dans sa construction, ses idées, ses dessins). Deux livres que je ne regrette pas d’avoir pris, et que j’ai hâte de tester sur table.

J’ai également pu parler de Sweepers Inc. sur ce blog, et donc c’est encore une belle réussite pour ce projet. Toujours aussi plaisant à  jouer, j’ai surtout hâte de voir ce que valent les hacks. Notamment celui autour de Scoobidoo.

Deux projets autour de Blood Bowl sont également arrivés sans encombres, après une campagne bien menée. Un-Renaissance, le projet de Greebo pour compléter l’équipe de Morts-Vivants / Nécromantiques de la World Cup, a été plus qu’un succès. De nombreuses figurines, pas dédiées à  Blood Bowl, ont été produites, et je regrette presque de ne pas avoir craqué plus, au vu de la qualité. Les Green Ratz, par la Goblin Guild et Pedro Ramos, ne m’ont pas déçu non plus. De quoi faire une équipe de gobelins, de bas-fonds et un rafraîchissement pour mes vieux skavens ! Bientôt sous mes pinceaux !

Frogmen

À suivre

Une énième équipe de Blood Bowl est encore dans les tuyaux du financement participatif, et ne devrait plus tard à  poser ses pattes à  la maison. Il s’agit des Frogmen de J-Bone et Pedro Ramos. La communication est bonne, et le retard était attendu au vu des bonus débloqués. La production est presque terminée, et tout ça devrait bientôt arriver.

J’ai également deux petits jeux de rôle du type « Story-Games » à  venir. J’ai déjà  mentionné Follow dans ces colonnes, et l’autre se nomme Cabal. Le pitch : jouer une cabale, avec ses objectifs, sur le court et le long terme.

Résiste !

L’année 2016 a été le théâtre de nombreux kickstarters qui ont titillé mon envie. Mais j’ai tenu bon. Parce qu’au final ils ne m’apporteraient pas grand chose. Parce que je n’avais pas les fonds. Ou parce qu’on ne peut pas tout avoir.

Par exemple, Kingdom Death : Monster, le jeu qui bouleverse tous les records, est magnifique et propose du gameplay très intéressant. Mais je ne me vois pas le sortir en famille, et son temps de jeu le rend trop important. Pour Mythic Battles, c’est la quantité de figurines pour un jeu qui n’en n’a pas forcément besoin qui me gêne. Comme pour Conan, au vu des illustrations, des stand-ins m’auraient bien plus botté.

J’ai suivi les kickstarters d’Astropolis, de Return to Colony 87 et d’Hasslefree avec attention, mais au final, avais-je besoin de ces figurines ? Pas forcément. Et puis celles qui me plaisent pourront s’acheter plus tard.

Enfin, le projet Scarred Lands compatible avec la cinquième édition m’a tenté au début, mais au final, j’ai déjà  tout ce qu’il faut en source-book (l’intégrale en français, et les non-traduits en anglais), et l’adaptation est facile à  un autre système (Tranchons & Traquons, Dungeon World, …). Pareil pour Zweihà¤nder, qui surfait sur la vague Warhammer RPG. Les illustrations me plaisent, mais au final, je n’ai pas besoin d’un nouveau système, je peux le jouer avec Brygandyne, et j’ai pleins de livres de contexte.

Incoming …

Je n’ai pas forcément de campagnes sous le radar en 2017. Je continuerai de suivre ce que font Pedro Ramos, Greebo ou les Pulp Monsters. Tout en veillant à  respecter mon engagement. Et puis, les Bones #4 de Reaper devraient aussi pointer leur nez. Et sans doute pleins d’autres.

Du JDR est également sûrement au programme, mais comme en 2016, je vais me focaliser sur des trucs que je peux jouer. Du jeu cours, facile à  sortir, et pas de l’édition collector à  100 euros.

On verra dans un an !

1 thought on “Crowdfunding Bilan 2016

  1. Pingback: Avancement des figurines (Janvier 2017) – Le Repaire de Gulix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *