La Bête

      3 commentaires sur La Bête

Comme pour mon retour sur Sweepers Inc., je vais réutiliser le format de présentation proposé sur le forum de CasusNO

1.) Quoi que c’est ?

Il s’agit donc de La Bête, une traduction de The Beast. La traduction est par Batro’Games, le jeu original par Naked Female Giant. C’est un jeu solo, un jeu d’écriture où l’on tient un rôle, donc un JDR solitaire. Sous forme de cartes, mais j’ai pris la version PDF que j’ai moi-même cartifié.

La Bête

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?

Dans une interview de Batronoban sur Le Fix. J’avais mis le jeu dans ma Wishlist sur DTRPG, puis j’ai appris la sortie de la traduction du jeu.

3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?

Achat compulsif, j’aime bien les jeux d’écriture, et le thème m’intriguait. La réalisation également.

4.) Vous pensiez trouver quoi ?

Des questions dérangeantes, une progression dans l’histoire (que n’offre pas Quill, par exemple), et une rejouabilité via le nombre de cartes.

5.) Vous avez trouvé quoi ?

Un paquet de cartes assez maigre, et un système de jeu inexistant. En gros, chaque jour, on tire une carte, on lit la question / phrase, et on s’en inspire pour écrire une page de notre journal intime.

Presque toutes les cartes sont utilisées lors de la partie, et leur ordre est totalement aléatoire. Il n’y a pas de jeu, comme il peut y en avoir dans Quill (seule autre référence que j’ai de jeu de ce genre). Ce qu’on écrit n’a aucune influence sur la suite du jeu, mais c’est peut-être aussi pour ça que ça marche. On est libre dans notre écriture, dans la forme, dans le style.

Par contre, au niveau rejouabilité, seul l’ordre des questions fera varier l’histoire (et bien sûr le thème / ton qu’on lui donnera d’entrée de jeu).

6.) Allez vous vous en servir ?

C’est fait, j’ai terminé mon journal tout récemment. Je vais voir à  le proposer sous forme d’epub / pdf dans quelques jours. Je l’ai écris dans un cahier, faut que je le remette au propre pour ça. Sans réécriture.

7.) En conseilleriez vous l’achat ?

Oui, si vous avez envie de vous laisser porter dans un monde sale et étrange, de répondre à  des questions dérangeantes, tout en faisant travailler votre imagination. Il faut aimer écrire / produire du contenu (podcast, vidéo ?). Mais il faut clairement savoir que le contenu est très orienté sexe.

Si un rendez-vous régulier d’écriture avec vous-même, et une ambiance dérangeante, weird, bizarre, sexuelle vous gêne, il vaut mieux passer le chemin.

Le manque de système de jeu et de contrôle sur le paquet de cartes amène cependant parfois à  des enchaînements de questions étranges, peu cohérents. Et il faut se rattraper aux branches.

Écrire une seule fois par jour, comme indiqué dans les règles, s’avère limitant au début, mais c’est au final une bonne gymnastique, un rendez-vous régulier. Qui peut donner envie de poursuivre à  écrire des petits bouts tous les jours. Par contre, cela entraîne également des incohérences, des oublis sur ce qu’il s’est passé. Mais au final, est-ce bien grave ?

3 thoughts on “La Bête

  1. Pingback: Elle, dans les bois – Le Repaire de Gulix

  2. Pingback: Après l’accident, on revient – Le Repaire de Gulix

  3. Pingback: Le Réseau Fahrenheit – Le Repaire de Gulix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *