#RPGaDay 2018 #3

      Aucun commentaire sur #RPGaDay 2018 #3

In english below

En ce mois d’août existe une tradition dans le milieu du JDR, depuis quelques années déjà : le RPGaDay. Le principe : une question par jour, à répondre sur un réseau social ou autre, à propos du JDR. Cette année, je vais essayer de m’y coller.

Je vais répondre aux questions en français proposées par D1000 et d100. Ce seront des posts courts, mais j’espère intéressants.

Au passage, je mentionnerai parfois d’autres gens qui participent aussi, comme le blog C’est pas du JDR !

Qu’est-ce qui donne à un jeu l’envie de le poursuivre sur une longue période ?

J’ai une tendance à papillonner. Je vais d’un jeu à l’autre, je ne me fixe pas. Mais certains reviennent inlassablement. Parce qu’ils arrivent à me procurer des plaisirs variés grâce à des mécanismes facile à utiliser (et se souvenir) et des ambiances et histoires qui se renouvellent.

Par exemple, Fiasco et Sweepers Inc. n’ont pas quitté ma sacoche depuis des lustres. Parce que je peux toujours avoir besoin d’eux pour combler un trou dans une soirée (ou remplacer le jeu prévu en cas d’absence d’un joueur). Swords Without Master vient de l’intégrer sur le même principe.

Je ne suis plus un grand fan des campagnes à rallonge, et ce sont généralement des jeux courts qui me bottent. Je les joue souvent, mais avec des joueurs différents, dans différentes configurations.

WHAT gives a game « staying power » ?

I’m like a butterfly. I go from one game to the next, I don’t fix myself on one. But some games keep coming back. Because they can provide me with a variety of pleasures thanks to mechanisms that are easy to use (and remember) and atmospheres and stories that renew themselves.

For example, Fiasco and Sweepers Inc. haven’t left my gaming bag in ages. Because I often need them to fill a hole in a gaming evening (or replace the current game if a player is missing). Swords Without Master has just integrated it on the same principle.

I’m no longer a big fan of extended campaigns, and it’s usually short games that kick me. I play them often, but with different players, in different configurations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *