[Utopiales 2018] C’était bien

      Aucun commentaire sur [Utopiales 2018] C’était bien

Mais crevant. Mais bien.

J’ai commencé à faire quelques retours sur les Utopiales avec mes parties de Monster of the Week, de Swords Without Master et de Protocol. D’autres sont encore à venir, mais me demandent un peu plus de temps pour les mettre au propre. Alors, en attendant, voici un retour plus global.

Le Festival

J’ai pas vu grand chose du Festival, vu que j’étais pris par le Pôle Ludique quasi tout le temps. J’ai déambulé dans les allées, découvrant des expositions qui ne m’ont pas emballé plus que ça. Bon, j’ai vu après coup des photos d’une exposition qui était un peu cachée au fond et qui m’aurait plu à coup sûr. Donc déception.

Je n’ai pas vraiment eu le loisir d’écouter des conférences, et j’ai prévu d’en rattraper quelques-unes avec le replay. Le programme était alléchant, tout comme certains films proposés. Mais là encore, pas le temps. Animer, ça prend du temps.

J’ai trouvé que le festival avait ramené encore plus de monde que d’habitude ! Je suis soufflé par la diversité des publics, des œuvres proposées, et du succès continu malgré le prix d’entrée assez élevé de la journée.

Le Pôle Ludique

J’ai donc passé mon temps au Pôle Ludique. Un pôle toujours aussi rempli ! Cette année, les rôlistes étaient envoyés au fond, dans un espace dédié, surélevé. C’était agréable, peut-être moins bruyant que l’année dernière. Mais j’ai quand même flingué ma voix. C’est physique, l’animation JDR.

Je n’ai pas beaucoup eu le loisir de voir autre chose, mais je tiens beaucoup à remercier les gens de l’accueil du Pôle Ludique. Que ce soit pour guider les joueurs vers des parties leur correspondant, faire le lien avec nous les animateurs (et capter ce que nos jeux proposent ^^), nous donner les clés du vestiaire, et le sourire tout le temps : Chapeau et Bravo et Merci !

Le Pôle Ludique m’a également permis de rencontrer des gens, de discuter, d’échanger. Entre auteurs et animateurs. Ces petits moments au bar, près de l’accueil ou ailleurs sont importants dans ces journées Utopiales. Merci à tous ceux que j’ai croisé ! J’ai en plus, comme d’habitude, croisés des amis que je ne vois que rarement.

Animations

J’ai donc animé. 7 parties au lieu des 8 que j’avais prévues. La parties des Orphelins du samedi a sauté. Parce que j’étais vanné, que mon train n’arrivait sur Nantes qu’à 13h20 et que je n’avais le temps de lancer qu’une partie. J’ai choisi Ghosts Without Master (j’y reviendrai dans quelques jours).

J’ai eu de très bons moments, de très bonnes parties. J’ai aussi eu un échec sur les Orphelins et une partie un peu brouillonne de Swords. J’ai pu faire jouer des enfants aux Orphelins, et ça tourne super ! J’ai pu faire un Monster of the Week en deux heures chrono qui a dépoté ! J’ai pu confirmer que le casting autour de la table est important avec les jeux que je propose : il faut des joueurs pro-actifs, sinon, ça patine sévère. Et j’ai pu confirmer que Protocol est super.

J’ai également animer un atelier de création. Avec la boule au ventre. Je ne savais pas du tout dans quoi on se lançait, et clairement y a des petits trucs à améliorer. Le timing, notamment, est compliqué. Mais l’expérience valait le coup ! Des échanges intéressants, des axes d’amélioration et des propositions terribles. J’y reviendrai plus tard !

Crédits chekotay (deviantart) et game-icons.net

Petit bilan

Les Utopiales, c’est crevant. C’était ma première année en full-JDR. Je commence à connaître des gens, et des gens à me connaître, et ça permet plus d’échanges. C’est une date importante dans mon agenda ludique, et je continuerai à y participer.

Je verrais sans doute à m’aménager plus de temps libre, pour tester les choses des autres, flâner, me balader. Il faut aussi que j’améliore la communication autour de ce que je propose pour éviter des fiascos. Mais l’inconnu d’une partie de convention est aussi ce qui fait son charme, et ça permet de prendre des notes pour améliorer ce que l’on fait.

Les Utopiales, maintenant, c’est dans un an. Et j’ai envie de continuer à parcourir des festivals ludiques. D’autres festivals ? Sans doute. Prochain dans 7 jours, mais un article en parlera bientôt … Après, on attendra 2019 !

PS : Je m’étais dit, en amont, que ce serait cool de prendre des photos cette année. Du matos que j’avais préparé (prétirés plastifiés, aides de jeu …). De l’ambiance du salon. Des expos. Je m’en suis rappelé une fois le festival terminé. Fail.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *