Petite fête du cinéma

      Aucun commentaire sur Petite fête du cinéma

Contrairement à  d’autres années, ma fête du cinéma cette année a été légère. Un après-midi et une soirée pour quatre films, que je n’aurais sans doute pas été voir en dehors de la fête du cinéma.

Terminator Renaissance

Terminator Renaissance

En première séance, j’ai commencé par le dernier opus de la franchise Terminator. Ca n’a plus grand chose à  voir avec les premiers films, et l’histoire se déroule maintenant dans le futur, en pleine guerre contre les machines.

J’avais eu pas mal d’échos négatifs, mais je suis finalement assez content d’avoir été voir ce film. Toujours très orienté action, on a le droit à  beaucoup d’explosions, de combats machines vs humains, et même au retour du robot-schwarzie. Christian Bale est convaincant dans le rôle de John Connor, leader de la résistance.

L’histoire se met clairement en place pour une suite, qui amènera (boucle temporelle oblige) à  l’envoi dans le passé de résistants et de Terminators. Je m’y attendais un peu, et la fin est un poil gâchée par ça. Et par quelques incohérences, mais comme on est dans un film d’action …

Lascars

Lascars

Suite du programme avec le dessin animé Lascars, long-métrage reprenant la suite des épisodes de la série passée sur Canal + il y a quelques années.

Le bilan est ici plus mitigé. L’histoire est sympa, l’animation réussie, mais c’est trop téléphoné comme intrigue. On rigole bien, mais pas tout le temps. Les voix sont réussies, la partie musicale aussi, mais il manque un léger grain de folie.

Very Bad Trip

Very Bad Trip

Pour commencer, un petit coup de gueule concernant, encore une fois, la traduction foireuse du titre original. Alors, c’est sûr, ça fait penser à  Very Bad Things, qui reprenait le même point de départ (un enterrement de vie de garçon à  Las Vegas qui tourne mal), mais bon, pondre un titre anglais pour un film en anglais, alors que le titre original est complètement différent (Hang Over, soit Gueule de bois), je trouve ça débile.

Reste que le film est très bon. L’humour (légèrement trash) fait mouche, et les situations vont de mal en pis, les trois gus partant en vrille régulièrement. Point positif, la bande annonce n’a pas trop gâché les gags. Un point supplémentaire pour le personnage d’Alan, légèrement timbré au naturel.

A voir cet été pour ceux qui aiment les comédies légèrement barrées.

Wolverine

Wolverine

En tant que grand lecteur de comics, je ne pouvais pas laisser passer l’adaptation de l’un des super-héros les plus connus. Se déroulant avant le premier film X-Men, Wolverine raconte comment le jeune James Howlett est devenu celui que l’on connaît sous le nom de Wolverine. Ayant lu Wolverine : Origin, j’ai apprécié de retrouver cet aspect, légèrement retouché, dans le prologue du film. Le générique, montrant James (Wolverine) et Victor (le futur Dents de Sabre) à  travers de multiples guerres était une bonne mise en bouche.

La suite du film permet de remonter l’histoire de Wolverine qui l’amènera à  intégrer les X-Men. J’ai beaucoup apprécié cette histoire, bien dans le ton du personnage. Les scènes d’action font parfois un peu too much, quand on sait que le seul pouvoir de Logan est la régénération. Mais hormis ça, et le Deadpool plus puissant que l’original, je suis bien content de ma séance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *