J’ai testé la Pathfinder Society

Vendredi soir, à  la Maison des Jeux de Nantes, j’ai pu tester le scénario d’avant-première de la Pathfinder Society (PFS) au sein de l’ARES. L’avant-première nationale s’est déroulée en juillet, et permettait de tester un scénario spécifique, et de tester le principe des factions. En gros, dans un scénario PFS, chaque joueur fait partie intégrante d’une faction, et reçoit, en plus de la mission principale, des missions secondaires relatives à  sa faction. De plus, les personnages peuvent naviguer de table en table, étant enregistrés au sein de la PFS. Qu’est-ce que ça a donné alors ?

Et bien, tout d’abord, la table était assez hétéroclite, le groupe comptant un paladin elfe (moi), un barbare/voleur humain, un moine demi-elfe, un voleur gnome et une voleuse elfe. Le MD ayant jugé le scénario assez corsé, on a tous débuté au niveau 2. Heureusement, car sans soigneur véritable, on n’aurait pas fait long feu. Le scénario est assez difficile au niveau des combats, le déroulement de l’intrigue restant assez linéaire, et les opportunités de roleplay cantonnées à  la première partie. L’ambiance était là  autour de la table, avec des profils de joueurs bien différents, et ce fut une bonne partie, avec quelques découvertes.

Les combats ont été bien gérés, je n’avais jamais vraiment fait de JDR avec plan quadrillé et figurines, et c’est vrai que dans le cadre de Pathfinder / Dungeons & Dragons, c’est d’une grande aide. Reste que les combats restent un peu trop « figés » pour moi, et trop dirigés (la faute aussi à  un perso sans trop de compétences).

Concernant les factions, j’ai pas trop accroché. Les missions secondaires ont le plus souvent conduit à  un éclatement du groupe, alors que chacun recherchait ses informations. Cela amène à  des appartés, et ça casse le rythme de la partie. De plus, à  ce que j’ai compris, et à  moins de jouer toujours le même groupe, le personnage (hormis au niveau technique), n’évoluera pas vraiment dans la PFS, puisque le scénario est figé, et les relations mises de côté (surtout dans le cas où le MD n’est pas toujours le même).

Une mini-campagne de Pathfinder est proposée, j’hésite à  la rejoindre. Je ne suis pas un optimisateur, le système me passe parfois au-dessus de la tête, ce qui fait que je fais faire à  mon perso des trucs qu’il n’a parfois aucune chance de réussir, et juste aligner les combats ne m’intéresse pas. A voir donc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *