Absurde Festival

      Aucun commentaire sur Absurde Festival

Le week-end dernier se tenait l’Absurde Festival à  Nantes. J’y ai fait 2 des 3 soirées, et voici, en ordre croissant de préférence, les films que j’ai pu y voir.

MegaPiranha

Mega-pirahna

Le dernier film du festival était aussi le pire. L’heure (4h30) et la fatigue n’aidant pas, voir cette daube jusqu’à  la fin a été une vraie lutte. Acteurs à  la ramasse, scénario torché sans doute lors d’une beuverie, effets spéciaux immondes, on tient là  l’essence même du nanard. Reste juste le personnage principal bien fun (parce que complètement à  l’ouest) qui pourrait resservir dans d’autres aventures.

La fiche imdb

I’ll never die alone

Un Rape & Revenge argentin, qui m’a laissé assez froid. La réalisation est pas terrible (son, image), le rythme est ultra-lent, avec des plans très longs. Mais surtout, l’ambiance de la salle était à  la déconne, et vu le sujet, ça passait pas. Avec une salle plus calme, l’ambiance oppressante aurait peut-être fonctionné.

La fiche imdb

Bitch Slap

Un film avec des babes pour un public de mâle. Voilà  ce qu’est ce film. Pas vraiment d’histoire, juste un prétexte à  aligner des scènes parfois totalement gratuites (la bataille d’eau). Aurait pu être marquant, mais non. Et puis la réalisation et l’utilisation abusive d’écrans verts n’aident pas le film.

La fiche imdb

Il était une fois le diable … Devil Story

WTF ! Un film raté qui devient génial parce que c’est pourri !? Des scènes qui ne ressemblent à  rien, une histoire sans queue ni tête, un cheval, une momie, un mec bizarre, un chat noir, … Et franchement, une expérience unique à  vivre en groupe.

La fiche imdb

Centurion

Par le réalisateur de Dog Soldiers et The Descent, je m’attendais à  quelque chose de plus extrême. On reste dans le convenu, mais c’est bien réalisé, et pas trop mal joué. J’ai eu un peu de mal à  différencier quelques personnages, mais l’histoire est sympa, et le sang bien présent. Un bon divertissement, mais vite vu, vite oublié.

La fiche imdb

Not Quite Hollywood

Une bonne surprise, qui donne envie de découvrir le cinéma d’exploitation australien. Le documentaire est rythmé, accompagné d’extraits intéressants, d’intervenants divers et critiques, et il sent bon l’enthousiasme. Manque une chose : la liste des films évoqués à  la sortie de la salle.

La fiche imdb

The Human Centipede (First Sequence)

The Human Centipede (First Sequence)

Quand je pense que j’ai failli le rater, parce que le sujet et l’ambiance ne me bottaient pas trop. Au final, une excellente surprise que ce film de barges. En gros, un docteur allemand décide de constituer un mille-pattes humain en reliant trois personnes, bouche à  cul. C’est malsain, sale par moment (mais de la saleté clinique), mais c’est surtout drôle. L’acteur principal, Dieter Laser, est énorme, et contribue au succès du film. Le deuxième volet est en préparation, avec 12 personnes dans la chaîne. Hâte de voir ça !

La fiche imdb

Monsters

Monsters

Un des films que j’attendais le plus, et je n’ai pas été déçu (si ce n’est par moment par l’ambiance trop déconne de la salle). C’est très beau, et l’histoire de ce road movie est prenante, malgré quelques lenteurs. La touche fantastique est extrêmement légère, et ne sert qu’à  provoquer la rencontre des deux protagonistes, qui vont devoir traverser une zone infestée d’organismes extra-terrestres pour retrouver leurs foyers respectifs aux Etats-Unis. Ils se redécouvriront au passage. Tourné pour peu de moyens, ce film va à  coup-sûr rapporter gros, et tant mieux.

La fiche imdb

Buried

Suivre un homme enfermé dans un cercueil pendant 1h30, voilà  le point de départ de l’histoire. Cet homme, chauffeur de camion en Irak, se réveille dans un cercueil, avec un téléphone pour seul contact avec l’extérieur. Étonnamment, le film est très rythmé, possède même des scènes d’action, et se voit comme un thriller psychologique. Ryan Reynolds y est excellent, et la montée en tension jusqu’au final très prenante. Si je ne devais conseiller qu’un seul film, ce serait celui-là . Tout public, prenant, émouvant, j’espère qu’il cartonnera et fera encore parler de lui.

La fiche imdb

Buried

Bilan

Au final, je ressors avec de la fatigue de la Nuit Fantastique, content d’avoir pu voir d’excellents films, d’avoir pu vivre l’expérience Devil Story, d’avoir vu des films qui n’auront sans doute jamais de sortie française. Mais je suis un peu déçu de l’ambiance trop déconne de certains pour des films comme Monsters ou I’ll never die alone. Je conçois que ça soit le bordel pour Devil Story et Mega-Pirahna, mais c’est dommage pour les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *