Le Fantôme Rouge

      Aucun commentaire sur Le Fantôme Rouge

Et voilà , ma première partie de Monster of the Week a eu lieu ! J’ai pu tester la bête !

L’objectif était de passer une bonne soirée (comme à  chaque fois), de vérifier que les livrets étaient correctement traduits, et de tester le système. Objectif atteint !

Pour le scénario, j’ai essayé de faire simple, en prenant un scénario avec un léger twist, que j’avais déjà  fait jouer, mais sous le système de Supernatural : « Red Ghost ». Ce scénario, présent dans le recueil de scénarios « Supernatural : Adventures », met en scène une chasse au fantôme, ce dernier possédant une particularité : c’est le fantôme d’un homme et d’un chameau !

Trois joueurs autour de la table, n’ayant pas forcément d’expérience en « horreur contemporain », et n’ayant pas connaissance du système de jeu. Après la présentation rapide du système de jeu, et des actions de base, présentation des livrets. On part sur un groupe avec un Monstre (demi-démon japonais, proche des vampires dans les pouvoirs), un Disciple (d’une secte arabe riche et moderne, mais fermée et parano), et un Expert (avec un refuge mobile camping-car, et ayant traité avec la secte). Quelques explications permettent à  chacun de concevoir leur personnage, puis on en vient aux Antécédents. Je pense que je reverrais un peu ce point la prochaine fois, pour que ce soit plus dynamique. Chacun son tour définit ses Antécédents ? On définit à  tour de rôle ? Autre point à  sans doute revoir également, les caractéristiques cochées. Il me faudra mieux expliquer leur intérêt en début de partie, pour que l’intérêt de leur assignation soit plus évident.

Pour ceux que ça intéresse, je mettrai en ligne le Mystère que j’avais préparé pour la soirée plus tard.

Lançons-nous donc dans le scénario, qui commence aux abords de Camp Verde, et du chantier où a eu lieu une attaque terrible. Le groupe arrive à  convaincre le duo de flics surveillant la scène de crime de les laisser enquêter. Une part sur la récompense promise permet d’avoir un petit moment tranquille autour du préfabriqué qui s’est fait attaquer, et dans lequel sont morts les deux employés. Le groupe trouve rapidement des traces suspectes, de l’ectoplasme, et commence à  reconstituer le trajet du monstre (quand ils partaient au début sur la piste d’une meute). Le départ en trombe des agents de police ne les inquiète pas plus que ça, et ils décident tranquillement de se diriger vers le centre-ville.

Un accident attire leur attention sur la voie rapide, mais la victime a déjà  été évacuée, et la carcasse du véhicule impliqué est sur le point d’être déplacée également. Tout juste apprennent-ils qu’une collision avec un animal est la cause de tout cela. En suivant la dépanneuse, ils essaient d’obtenir des renseignements sur l’épave, mais le propriétaire de la fourrière ne les laisse pas faire. Direction les archives.

Le journal local permet d’obtenir quelques informations sur un « Démon rouge » apparaissant sporadiquement dans la région, et sur la disparation, à  intervalles non-réguliers, de campeurs, randonneurs, promeneurs, principalement de sexe féminin. Un rendez-vous avec un journaliste est prévu, et le groupe se dirige vers le point de rendez-vous. C’est à  ce moment que tout part en vrille. Ils découvrent que l’attaque toute récente dans un magasin proche est l’oeuvre du « Démon rouge », filmé par un groupe de jeunes. Après avoir embarqué le journaliste avec eux, ils se rendent compte que le fantôme rôde autour des archives du Comté. Ils tentent d’y entrer, mais le journaliste se fait remarquer, et percuter par le fantôme. Malgré une protection mêlant sel et structure du bâtiment en acier, le fantôme pénètre le bâtiment, et essaye de récupérer ce qui lui appartient, à  savoir son crâne. Par une habile manoeuvre, le fantôme sera piégé et le crâne détruit. Non sans dégâts dans le bâtiment, et des témoins gênants pour la secte qui souhaite que le public ne sache rien.

Alors, concernant le scénario, c’est intéressant, car les joueurs n’ont pas vraiment pris le chemin que j’imaginais. J’ai d’ailleurs triché sur le final, occultant le reste du cadavre (présent dans le chantier, mais qu’ils n’ont jamais découvert), pour faire en sorte que la destruction du crâne seul détruise le monstre. Peu de préparation au final, pour un scénario sympa et qui sort de l’habituel. Mais qui reste simple pour une entrée en scène. Il faudra quand même que je me fasse une liste de noms, de lieux, pour peupler la partie. J’ai sorti des noms un peu pourris au cours de la partie.

Sinon, au niveau du système de jeu, 2 des 3 joueurs ont quasiment oublié de noter leur expérience. L’autre a par contre, pour tester la chose, tout noté, et m’a avoué qu’il aurait pu prendre pas loin de 3 améliorations. Je pense avoir demandé trop de jets de dés. Je vais relire certaines parties pour voir ce qu’il en est dit dans le livre de règles. Un autre écueil apparu, l’usage de la magie. Mes joueurs ont voulu beaucoup l’utiliser. J’ai sans doute mal défini l’univers. Ou j’ai pas assez mis de merdes dans leurs pattes quand ça ratait ?

Toujours est-il que ça s’est quand même bien passé, et qu’on en redemande tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *