Des JDR avant le réveillon

      Un commentaire sur Des JDR avant le réveillon

Follow, une quête à  suivre

J’ai récemment mentionné Follow dans un de mes posts. Une découverte de jeu narratif, comme Fiasco, publiée via Kickstarter et pour laquelle j’ai dépensé quelques dollars. J’ai reçu le PDF en version preview, et j’ai pu le parcourir.

Au niveau présentation, c’est très propre, et une grande attention a été portée à  la mise en page. Au niveau du jeu, sans avoir encore eu le temps de tester, on se retrouve devant un Fiasco plus cadré, avec des scènes et des étapes à  franchir, et un ton résolument différent. On doit en effet réussir une Quête, et on joue le groupe de personnages qui va se lancer dans cette Quête. Qui peut très bien être de tuer un dragon, de trouver le remède à  une maladie, de réussir un casse de banque, …

Chaque scénario propose ainsi un univers de base, mais facilement modifiable. Et la Quête repose sur trois étapes, qui peuvent varier d’une partie à  l’autre, offrant ainsi des histoires totalement différentes. Le jeu propose également un mécanisme de réussite ou d’échec des épreuves, chaque joueur pouvant décider en partie. Des trahisons et des pertes peuvent également intervenir.

A voir en partie si le thème moins apte à  partir en live et les scènes plus cadrées fonctionneront à  table aussi bien qu’un Fiasco.

Le Monde du Donjon

Mon autre JDR de fin d’année, en lecture, est Dungeon World. La VF est disponible depuis plusieurs semaines maintenant, et j’ai pu la lire en intégralité, pour mon plus grand plaisir.

dungeon-world-2-eme-edition.jpg

Le jeu est basé sur l’Apocalypse. Comme Monster of the Week, par exemple. En gros, un système à  2D6+Carac, avec un échec à  6-, une réussite mineure à  7-9 et une réussite majeure à  10+. Le livre est bourré de conseils, même si la gestion trop technique de l’environnement (croissance et décadence des villes, pour le citer) m’a paru un peu too much. Le reste, la gestion des monstres (ce bestiaire inspirant et pas rébarbatif), les personnages proposés, et les règles qui permettent de raconter une histoire, tout ça m’a emballé.

Le livre est malgré impressionnant au premier abord, mais sa taille n’est pas un frein au jeu. Il y a beaucoup de pages consacrées aux carnets de personnages. Certaines classes sortent un peu du lot, par leur étrangeté (shaman, cambrioleur, pyromage), mais on retrouve sinon tous les classiques. Et un supplément, le Class Warfare, permet de vraiment se plonger dans une personnalisation de tout ça.

Les illustrations, en noir et blanc, sont de bonnes factures, avec une touche d’Old School prononcé.

Reste à  jouer, maintenant ^^ !

1 thought on “Des JDR avant le réveillon

  1. Pingback: Crowdfunding Bilan 2016 – Le Repaire de Gulix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.