11 jours de Fiasco

      Un commentaire sur 11 jours de Fiasco

Cela fait donc onze jours que j’ai débuté mon #RpgADay2019 sur Twitter avec chaque jour une liste d’éléments pour Fiasco. Voici cette liste.

Comment utiliser ces éléments ? Et bien, vous pouvez choisir d’intégrer la liste d’aujourd’hui (votre aujourd’hui à vous), qui va remplacer une catégorie de Relations / Besoins / Lieux / Objets. Et il suffit de lancer un dé pour voir quelle catégorie est remplacée.

La plupart de ces listes sont pensées pour être compatibles avec les cadres modernes. Des cadres historiques et/ou fantastiques risquent de ne pas forcément bien fonctionner.

Une V2 qui change tout en restant la même

J’ai pu mettre la main sur le document de playtest de Fiasco V2. Disponible sur Kickstarter, au passage.

Le jeu ne change pas. Mais il change… Je vais m’expliquer.

On garde la même structure de jeu, ainsi que la même façon de raconter une histoire. Deux actes, quatre scènes par joueur, une Embrouille au milieu, un Dénouement pour clôturer le tout. Mais on change tout le matériel. Pour le cadre, on oublie les listes aléatoires et les dés, et on utilise des decks de cartes.

Pour créer le cadre, chaque joueur dispose de cartes en main avec des Relations, des Besoins, des Objets et des Lieux. On n’est plus obligé de découvrir chaque catégorie une par une pour choisir la bonne. D’ailleurs, même si ce concept de « Catégorie » apparaît toujours sur les cartes, il n’est plus au centre des cadres. Au contraire, on peut jouer sur le nombre et la répartition (un Cadre avec beaucoup de relations de Crime, un seul objet Dangereux …).

La construction d’un Cadre sera donc plus rapide (on joue une carte pour définir un élément, au lieu de consommer deux dés). Par contre, la création de Cadre demandera plus de réflexion pour bien équilibrer le tout avec des éléments bateaux (mais indispensables) et des éléments forts et originaux. Le gros point fort : on pourra mélanger les cadres entre eux ! Le point faible : cela demandera plus de matériel pour trimballer plein de cadres.

Exemples de cartes

Un nouveau système comme l’ancien

Comme les dés ont été supprimés de la création du cadre de jeu, pourquoi les conserver pour le reste ? Et bien, en effet, autant les virer !

Au lieu de distribuer des dés blancs et noirs, de les repasser à quelqu’un d’autre (ce qui provoque souvent des incompréhensions chez les joueurs), de les lancer en calculant la différence, de sortir une Embrouille d’une nouvelle table aléatoire … Tout a été revu et remis à plat.

Il y a deux paquets de cartes de résolution : Positive et Négative. Les dés blancs et noirs, en gros. Au fur et à mesure de la partie, on distribue ces cartes. Une par scène. Que l’on garde devant soi. Plus de transmission à faire, une explication en moins pour une rapidité de jeu améliorée !

Chacune de ces cartes de Résolution a une valeur, qu’on dévoile à l’Embrouille. Comme si on lançait les dés. Et ces valeurs indiquent qui va déterminer l’Embrouille. Embrouille qui est inscrite sur le dos de la carte, avec la valeur ! Malin ! Comme on définit le Cadre on définit l’Embrouille !

Cartes de Résolution / Verso

Et ces cartes servent également, de la même manière, pour le Dénouement. Alors, petit changement, on connaît une partie de son score à l’Embrouille. Mais cela peut être une façon de chercher à obtenir certaines résolutions. À tester !

Le Dénouement, donc. On supprime ici la table de dénouement qu’il fallait retrouver dans le livre. À la place, on utilise un jeu de cartes dédié. On retrouve les mêmes entrées sur les cartes, mais dans un format plus pratique. Et plus extensible, comme des Dénouements plus softs.

À tester !

Tout cela me branche carrément ! Et je vais le tester bientôt, par petits bouts. Par exemple, ayant récemment traduits plusieurs cadres, je veux les garder et les utiliser. Je n’ai pas forcément le temps (ni l’envie) de les « traduire » en cartes. Je vais donc garder la création de cadre à l’ancienne, mais avec le nouveau moteur : cartes de Résolution, avec l’Embrouille et le Dénouement lié.

Parce que ce moteur de jeu, le V2, peut parfaitement s’utiliser avec les anciens cadres. Et ça, c’est génial ! Tout comme on peut utiliser la nouvelle façon de gérer les Cadres, par des decks de cartes, avec l’ancien moteur et sa pléthore de dés.

Bref, un renouveau en gardant l’ancien.

1 thought on “11 jours de Fiasco

  1. Pingback: En route pour Fiasco ! – Le Repaire de Gulix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *