Avent 2019 – #6 Soyez maudits !

      Aucun commentaire sur Avent 2019 – #6 Soyez maudits !
Ouverture du Calendrier ! Trophée(s) Le Fix quotidien Crépuscule meurtrier Coups d'un soir Soyez maudits ! Jamming Indécent Dans l'espace ... Un donjon sur le pouce Let's dance Des codices à n'en plus finir ! C'est pas du JDR ! La rencontre de deux mondes La rencontre de deux mondes Des voix dans le lointain La petite souris va passer Les enfants terribles Et si je devais en garder 10 Au bout du chemin What's in my brain ? What's in their brains ?

J’ai beaucoup parlé dans ces lignes de mon goût pour les jeux sans meneur, pour les jeux sans préparation, pour le format one-shot. Mais le JDR, ce n’est pas que ça.

Certaines propositions de jeux sont difficiles à concilier avec ces façons de jouer, et vice et versa.

Il y a quelques années, j’ai découvert Within. Un jeu de rôle de Benoît Attinost, proposant de jouer de l’horreur moderne avec un système très light. Et j’ai adoré le lire. En fait, après coup, je me suis rendu compte que j’avais adoré d’autres propositions du même auteur sans en faire le lien. À la lecture de Within, je voulais jouer (je veux toujours la jouer, ça arrivera un jour) une mini campagne amenant au scénario Le Producteur, publié dans un vieux Backstab. Et ce scénario, ben, c’est de Benoît Attinost. Comme quoi …

Bref, je suis d’un œil intéressé sa production parce que ce qu’il propose me plaît généralement.

Il y a quelques mois, l’éditeur Black Book Editions a sorti un financement participatif pour Chroniques Oubliées Contemporain, avec du Cthulhu aussi. Bon, clairement, c’est pas ma came. Mais …

Parmi tous ça se trouvait une campagne de Benoît Attinost, prénommée Maudit ! Les inspirations citaient notamment la première saison de True Detective. Je me suis laissé tenter. J’ai bien fait !

« De violentes émeutes ont éclaté à Shreveport en Louisiane. Comme si une forme de folie s’était emparée d’une ville en proie à de nombreuses tensions. Au milieu du chaos, un appel au secours. Les forces de l’ordre, débordées, envoient qui elles peuvent. Pas les premiers de la classe. Vous l’aurez deviné, les PJ.

Cette intervention va durablement changer leur vie. Une épreuve terrible les attend. Puis le retour au calme. Alors que le drame semble appartenir au passé, quinze ans plus tard, l’histoire se répète. Cette fois, la véritable enquête commence et les conséquences sont terribles. »

Blurb de l’éditeur

Cette ambiance m’attirait, mais jouer le saut temporel m’intéressait beaucoup pour son côté méta-fictionnel. J’ai donc pris juste cet ouvrage.

C’est un scénario sur rails, qui va amener les personnages dans certaines situations très cadrées, mais avec une ambiance très forte et très pesante. Et la proposition est très crue, violente et à ne pas mettre entre toutes les mains.

J’apprécie qu’on puisse avoir de telles œuvres en JDR, qui cassent un peu les codes, que ce soit par le propos ou par la façon de raconter une histoire. Le saut temporel peut clairement désarçonner des joueurs, qui vont se voir imposer une évolution de leur personnage sur le blanc de 15 ans. Un blanc pour les joueurs mais pas pour les personnages.

La lecture du scénario, prévu pour une douzaine d’heures de jeu, environ, est très enthousiasmante. Il reste à trouver un groupe prêt à se lancer dans cette aventure. Et à remanier le système, qui ne me semble clairement pas adapté (Niveaux, Jets de Perception, Combats à la Donj’). Mais en fait, j’ai Within qui me semble parfaitement calibré pour …

Je ne sais pas si j’arriverai à le faire jouer un jour, entre mon planning compliqué et la masse de jeux qui me font de l’œil. Mais c’est un engagement court et fort qui me botte.

Maudit, le Martyr de Copper Creek est disponible chez BBE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *