Avent 2019 – #21 Et si je devais en garder 10

Ouverture du Calendrier ! Trophée(s) Le Fix quotidien Crépuscule meurtrier Coups d'un soir Soyez maudits ! Jamming Indécent Dans l'espace ... Un donjon sur le pouce Let's dance Des codices à n'en plus finir ! C'est pas du JDR ! La rencontre de deux mondes La rencontre de deux mondes Des voix dans le lointain La petite souris va passer Les enfants terribles Et si je devais en garder 10 Au bout du chemin What's in my brain ? What's in their brains ?

Ceux qui suivent un peu mon blog et mes péripéties autour du JDR savent à quel point j’aime Fiasco.

Et Fiasco ne serait pas ce qu’il est sans ses Cadres/Playsets. J’ai commencé à me faire une bonne réserve de cadres, en triant pas mal. Et voici une sélection totalement subjective de 10 de mes préférés. Une image, une référence, où le trouver et pourquoi je l’aime tant. Rien de plus.

Tales from Suburbia

Aussi connu sous le nom de L’Enfer Résidentiel, ce cadre est presque un obligatoire pour moi. Je le place quasi-systématiquement dans ma sélection de cadres au début d’une partie. Pourquoi ? Parce que c’est sous ses dehors de normalité, de belle banlieue bourgeoise américaine, de résidences bien gardées, se cachent les graines des fiascos les plus mémorables.

FlyOver

Pendant rural de Tales, FlyOver (ou Survol, ou Arrière-Pays) parle de ces bleds loin de tout, où le crime est à la fois institutionnel, familial, mais aussi rustre et violent. Un terreau formidable que ces contrées white-trash, où il est facile de disposer d’un corps. Ça sent bon le barbecue du dimanche midi devant le match de Foot US, avec côtelettes et épis de maïs arrosés d’une bière bon marché.

Home Invasion

Prenez Tales of Suburbia. Ce si joli quartier. Rajoutez-y de nouveaux arrivants. Rajoutez-y quelques soucis qui remontent suite à leur arrivée. De la suspicion. De l’étrange. Ils ont un Plan. Ils ne sont pas comme nous. Et tout ça va dégénérer, bien sûr. Ce cadre est parfait pour jouer une ambiance de parano autour de la table. Ce fut une excellente surprise à la lecture, et encore plus à la table de jeu.

Rainbow Mountain

Une secte hippie étrange, avec son gourou, vit sur une colline d’élevage de chèvres et de yaourts. Bien sûr, elle attire les regards. Des autorités, des voisins. Et puis, il y a les tensions internes. Qui y croit vraiment ? Pourquoi lui a-t-il plus de faveurs du gourou que moi ? Et puis, que cache le gourou dans sa hutte ? Un cadre bien perché, qui pourrait servir à réutiliser des personnages qui se sont perdus. Et puis, y a tellement de fins possibles à ce merdier !

Vegas

Ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. Besoin de plus d’explications ? Un cadre très ouvert, permettant de jouer avec toutes les influences que l’on peut retrouver dans la ville du Vice. Un cadre fourre-tout magnifique, qui parle à tout le monde et qui offre un merveilleux terrain de jeu.

Business Casual

La vie au bureau. En mode Fiasco. Parce qu’il y a la hiérarchie. Les augmentations. Les mises au placard. Les romances de soirées d’entreprise. Ceux qui stagnent. Ceux qui lèchent les bottes. Le plan social à venir. Les syndicats. Si tout ça ne vous suffit pas pour voir en quoi ce cadre est excellent, je ne sais que dire.

La Bête de Sucker Creek

Tout comme Home Invasion vient rajouter un pendant de surnaturel à Tales from Suburbia, ce Cadre reprend des éléments de FlyOver, et y rajoute une dose de cryptozoologie et de conspirations. Imaginez incarner un chasseur de monstres fondu du ciboulot, malmené par un guide local porté sur la bouteille, avec en fond des magouilles autour d’un projet de construction mauvais pour l’écologie. C’est ce qu’on trouve là-dedans.

Qui plus est, ce cadre propose une règle spéciale pour le final que je vous laisse découvrir, et qui incite à un truc : jouer ce cadre comme point de départ d’un carambolage !

Un demi million de dollars dans un sac de courses

Retour à Poppleton (Tales from …), avec un cadre récent. Qui propose une intrigue très simple : il y a un sac rempli de billets au centre. Le seul Objet que l’on peut utiliser dans ce cadre, c’est ce sac. Ingénieux et malin comme modification. Et bien sûr, sacrément tentant pour tous ceux qui pourraient mettre la main dessus. Et puis, il y a ceux qui l’ont perdu …

Malleus Maleficarum

Premier cadre de ma sélection quittant l’univers moderne, ce Cadre vous propose d’explorer un âge où les croyances étaient encore vivaces. Inquisition, chasse aux sorcières et traditions séculaires étranges. Le diable vit-il vraiment dans ces bois ? La femme près de l’étang a-t-elle vraiment des pouvoirs ? Qui va finir sur le bûcher ? Quels secrets notre village renferme-t-il ?

  • Références : Warhammer, Black Death, Le Village
  • Où le trouver : ici-même !

Pas de référence ? Pas de soucis !

Un univers de SF lorgnant gravement vers le Space Opera, voir la Space Fantasy. Avec des extra-terrestres de toutes origines, des vaisseaux au bord de la ruine, des conflits inter-galactiques, et une livraison étrange. On est le pire des équipages, et tout va bien se passer. Mais oui !

  • Références : Star Wars (côté Han Solo), Futurama
  • Où le trouver : ici-même !

J’ai bien sûr d’autres cadres que je sors de temps en temps, mais ces 10 là sont au-dessus du lot pour moi. Et vous ? C’est quoi vos cadres préférés ?

Fiasco V2 viendra avec une révision des cadres, mais je pense que je conserverai tous ces cadres V1 qui peuvent très bien être utilisés avec le moteur V2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *