[Lecture de Rôle] Itch !

      Aucun commentaire sur [Lecture de Rôle] Itch !

Suite au Bundle for Racial Justice and Equality proposé sur itch.io tout récemment, ma bibliothèque de jeux sur ce site a énormément gonflé. Et j’ai donc plongé dans plusieurs jeux.

Vous pouvez retrouver ma sélection de jeux issus du bundle ici. Malheureusement, il n’est pas possible (pour l’instant) de diffuser la liste des retours/avis que l’on peut avoir sur les jeux. Alors je vais le faire ici.

Je ne parlerai pas que de jeux issus du bundle, d’autres jeux étant apparus dans ma pile, ou ayant remonté dans mon intérêt. Ce sera des retours assez courts, un peu différents des précédentes Lectures de Rôle. Mais j’espère qu’elle vous donnera envie de donner leur chance à certains de ces jeux.

Legends of the Underground Table

https://melville.itch.io/legends-of-the-underground-table

Dans ce jeu en anglais de Melville (Sur les Frontières, Summer Camp, Love, Berlin …), on va incarner un chevalier Hero & Hobo. Inspiré de Neverwhere, le roman de Neil Gaiman, l’univers du jeu nous emmène dans un voyage entre la ville du dessus et celle du dessous. L’une où l’on sera Hobo (Vagabond, clochard …) et l’autre Hero. On y sera notamment un Chevalier de la Table Souterraine (Underground Table).

En peu de mots, l’ambiance est sacrément bien posée. La construction de personnage rappelle le roman et la chute du personnage principal vers la cité du dessous. En quelques questions, on bâtit déjà un sacré cadre. Le système de jeu, léger, est rempli de petits trucs superbes. Les jets de dés se font en-dessous/au-dessus d’un jeu de caractéristique, selon qu’on se trouve dans la cité du dessus ou de dessous. C’est très intelligent et ça colle parfaitement au thème ! L’autre truc malin, c’est qu’on peut choisir un autre joueur pour raconter l’issue de notre échec. S’il se révèle trop gentil, il souffrira d’un setback, une conséquence négative. Cela donne tout de suite le ton de l’histoire et de ces personnages. Surtout que même sur un échec on peut choisir de raconter quand même l’issue, en donnant un setback à tout le monde ! De quoi s’attirer les foudres des autres.

La mise en page est efficace (sur le document printer friendly) et originale et troublante sur la version graphique. Le jeu, en quelques phrases, propose de très bons conseils pour mettre en scène les deux univers qui se juxtaposent. En une phrase, il propose également directement la trame d’une campagne : nous sommes les chevaliers, nous sommes onze, il nous un douzième. Ce sera notre Reine.

C’est une belle surprise que ce jeu. Ça donne envie de relire Neverwhere. Ça donne envie d’y jouer !

Artefact

https://mouseholepress.itch.io/artefact

Artefact est un JDR solo pour lequel j’ai participé à la campagne de financement lors du #ZineQuest. Même si je n’ai fait que le lire pour l’instant, j’en suis très content.

L’idée du jeu est de construire l’histoire d’un objet magique, d’un artefact, à travers différents âges et différents porteurs. Le jeu est contemplatif, et propose des phases de réflexion, les yeux fermés, à juste attendre (que le prochain porteur arrive). C’est plutôt original et fort comme proposition.

Le jeu se repose sur une série de prompts et une grande sélection de porteurs et d’événements. Séparé en trois âges/périodes, l’histoire de l’artefact (plusieurs types possibles : une arme, un bouclier, un instrument, un bijou …) dépendra beaucoup de qui l’a porté/utilisé.

La mise en page est très claire et aérée, et on sait qu’un bel effort a été fait de ce côté-là. C’est reposant à lire.

À noter qu’il y a de fortes chances qu’un compte-rendu de partie arrive bientôt sur le blog.

Journey Away

https://purpleaether.itch.io/journey-away (présent dans le bundle)

Un JDR assez classique de héros quittant leur village pour vivre des aventures. Mais une lecture rafraîchissante qui place l’histoire et les personnages au cœur, en ne se focalisant pas du tout sur le conflit.

C’est loin d’être révolutionnaire. Le système, à base de traits, est surtout là pour intégrer des péripéties à l’histoire « quand c’est nécessaire ». En gros, quand une issue n’est pas évidente. J’ai aimé que ces choix très forts de design soit expliqués aussi simplement.

La mise en page dense ne fait pas honneur au texte (un peu verbeux), mais les idées fortes de ce jeu (genre, on attribue la valeur qu’on veut à n’importe quel trait, selon l’importance qu’on veut lui donner) méritent un petit détour.

Savage Blood

https://babblegumsam.itch.io/savage-blood

En voilà un dont le thème tape là où ça fait mal : vengeance et ultra-violence colonialiste. On va y jouer le chemin de deux personnages, un orque et un drow (elfe noir). Le premier a vu son peuple être détruit, chassé alors que le second a servi d’esclave à des maîtres humains.

On va découvrir à travers différentes scènes, issues de propositions et questions, leur passé, leur culture, leurs épreuves, mais également le chemin qui les mènera sur le chemin de la vengeance. Chemin qui ne sera pas sans questionnement.

Il s’agit là d’un jeu très mature, très fort, très puissant dans son propos et sa manière brute de l’amener. Un jeu à ne pas jouer à la rigolade. Un système presque absent, qui aurait peut-être mérité un petit topo sur l’organisation des scènes.

En cette période où Wizards of the Coast réfléchit à comment moins diaboliser certains peuples dans Dungeons & Dragons, il s’agit peut-être là d’une piste. Violente mais nécessaire.

Heart & Lightning

https://swords-and-flowers.itch.io/heart-and-lightning (présent dans le bundle)

Et si on jouait des déesses, des filles du dieu de l’orage, dans un jeu inspiré par Thor : Ragnarok et Scott Pilgrim ? Voilà le pitch de Heart & Lightning.

Un jeu PBTA avec une approche singulière d’une action unique et de playbooks très peu développés. Ces playbooks donnent déjà un ton particulier à l’univers, en pouvant jouer The Rider, The Star, The Slayer, The Fist et bien d’autres. La gestion de l’équipement est très dans le ton, avec une aversion pour les mathématiques des personnages.

Ce jeu est ouvertement Queer et aborde cela dès son introduction. Conseils et mises en garde sont bien exposés et pertinents.

Le bestiaire fourni par le jeu est un régal à lire, avec des opposants hauts en couleur aux actions parfois légèrement déjantées, qui apportent ce côté très Scott Pilgrim à l’ensemble.

Ce jeu regorge d’idées excellentes pour du PBTA moderne, vibrant, rapide à prendre en main et avec un univers fou. Un gros coup de cœur !

Corvid Court

https://gilarpgs.itch.io/corvid-court (présent dans le bundle)

Après les PBTA, les DFTQ ou encore les FiTD ou Wretched & Alone, voici venir une nouvelle école de systèmes basés sur le système Resistance que l’on trouve dans Spire.

Dans ce jeu, dont j’ai lu la première version et non pas celle toute récente qui a revu l’aspect graphique (au moins) du jeu, on joue des membres de la Cour des Corvidés. Leur nature réelle (oiseau, humanoïde, humain masqué …) est laissée à l’appréciation de la table, et c’est plutôt bien vu. Mais leurs occupations sont bien présentées : Bad people doing Bad things. De mauvaises personnes réalisant de mauvaises actions.

Le jeu est court et laisse énormément d’espace à l’imagination des joueurs. Mais le thème des oiseaux et des corvidés est toujours présent. Les classes de personnage sont les suivantes : Corbeau, Corneille, Geai et Pie.

L’ancienne version

Ce qui m’a le plus plus ici, c’est de découvrir le système Resistance dans une version simplifiée. Les archétypes de personnage sont très forts et amènent, par leurs pouvoirs, énormément de personnalité à l’univers. Quelque chose que je ne me laisse pas souvent l’opportunité d’explorer, et qui me donne de plus en plus envie.

Si vous voulez jouer dans un univers teinté de mystique « corvidée », en jouant des personnages aux intentions troubles, cela est une excellente pioche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *