[Lecture de Rôle] Alice is missing

      4 commentaires sur [Lecture de Rôle] Alice is missing

Lecture de rôle. Je lis plus de JDR que je n’en joue. Mais j’essaie de me soigner ! Dans cette rubrique, j’essaie donc de parler des jeux que j’ai lu.

Alice is Missing est un jeu de rôles de Spenser Starke, publié par Renegade Games et Hunters Entertainment.

Pourquoi je l’ai lu ?

J’ai participé à la campagne de financement de Alice is Missing sur Kickstarter.

J’ai pris une offre numérique uniquement. Vu que si je l’utilise en physique, je préfèrerai avoir une version française.

Deux choses m’ont attiré dans cette proposition. La première, c’est le thème. Une histoire de disparition, de petite ville US, c’est tout à fait dans le genre de fiction que j’apprécie. L’autre élément, c’est la proposition de gameplay, originale : on joue uniquement par messagerie, sans se parler physiquement.

Qu’est-ce que je voulais y trouver ?

Un jeu de rôle avec une mécanique originale, ancrée dans la fiction qu’elle veut émuler. Et une ambiance forte de ville un peu paumée, de secrets à garder.

Qu’y ai-je trouvé ?

Un jeu de rôle très bien écrit et extrêmement cadré. On n’est pas face à un bac à sable ou à un système très ouvert (comme Fiasco peut l’être), mais face à une proposition très forte et très dure. Une histoire de disparition de jeune fille, qui impliquera au moins une personne et qui a de grandes chances de mal finir.

Le jeu ne lésine pas sur les conseils et les recommandations par rapport au thème et à la sécurité autour de la table. La carte X et les Lignes & Voiles sont mis en avant, et codifiés dans les règles du jeu. Le jeu lui-même propose/conseille quelques voiles d’entrée de jeu.

En dehors de ça, le jeu repose sur un chronomètre. Des cartes numérotées (90, 80, 70 …) vont être dévoilées et résolues au fur et à mesure que le chronomètre (90 minutes) va s’écouler. Cela amènera des péripéties, des personnages dans l’histoire. Cela va emballer le récit.

C’est plutôt bien vu. Le jeu reposant uniquement sur les dialogues entre personnages, qui se font je le rappelle uniquement par messagerie. Car nous allons jouer des adolescents, tous proches d’Alice, la fille qui a disparu. Et nous serons séparés, jamais au même endroit. Nous communiquerons donc par texto/messagerie, soit en canal privé entre deux personnages, soit dans une messagerie publique pour tous les personnages.

C’est la grande inconnue du jeu, ce mécanisme. Quelle ambiance cela va-t-il amener à table ? L’immersion en sera-t-elle renforcée ou au contraire diminuée ? En tout cas, c’est un bon moyen de gérer les apartés.

Il y a deux mécaniques particulières que je trouve plutôt intéressantes dans le jeu. La première vient à la création des personnages, qui se fait de vive voix. Chaque joueur va enregistrer un message vocal, dont le thème est défini par le prétiré sélectionné (oui, il y a cinq prétirés). Ces messages sont gardés secrets et ne seront dévoilés que lors du générique final. Comme un épilogue dans le film indépendant que nous venons de jouer.

L’autre mécanique concerne les suspects et les lieux. Au début de la partie, on va raconter brièvement pourquoi chacun des 5 suspects l’est, suspect. Ils sont eux aussi prétirés, mais plutôt que d’attendre leur introduction dans la partie (certains n’apparaîtront pas), nous mettrons déjà un semblant de suspicion sur eux. Et nous ferons de même pour les lieux, en indiquant dans l’introduction pourquoi ce lieu est suspicieux, pourquoi il pourrait être lié à la disparition d’Alice. Cette mécanique permet de ne pas avoir à se poser ces questions lors de la partie, bien vu !

Est-ce que j’y jouerai ?

Oh oui, j’aimerais beaucoup.

Le format du jeu, sur une session réduite (2-3h avec le briefing, l’introduction et le débriefing), ça me convient parfaitement.

Maintenant, au vu du sujet abordé, je n’ai pas envie de jouer avec n’importe qui et la table devra être bien sélectionnée.

À qui je le conseille ?

À ceux qui aiment les drames adolescents, le rural noir, les ambiances lourdes des petites villes.

À ceux qui aiment les one-shots aux ambiances renforcées par les règles. C’est presque un GN.

Où le trouver ?

  • Le jeu a été livré aux backers du Kickstarter et devrait être disponible bientôt à la fois en numérique et en physique

Mise à jour du 4 novembre

Ayant pu jouer au jeu, découvrez mon retour plus complet.

4 thoughts on “[Lecture de Rôle] Alice is missing

  1. Damien

    ouais, il m’avait fait de l’oeil celui-là mais… je ne vois pas trop comment l’adapter en solo 0_0
    mais le système de cartes a l’air bien 🙂
    tu confirme donc..

    Reply
  2. seneca

    Il m’a aussi fait de l’oeil. En faire un test serait un vrai plaisir. Il est plurot conseillé de le jouer a distance ?

    Reply
    1. gulix Post author

      Non, au contraire c’est un jeu fait pour jouer en présentiel mais avec cette distance de la communication.
      Maintenant, il est aussi proposé dans les règles quelques conseils pour jouer en ligne, et à part la partie briefing, le jeu ne doit pas changer des masses. Je pense que c’est un très bon jeu pour jouer en ligne.

      Reply
  3. Pingback: Jouer en silence – Le Repaire de Gulix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *