[Wretched] The Sealed Library

      Aucun commentaire sur [Wretched] The Sealed Library

The Sealed Library est un jeu de rôle en solitaire, publié par Sealed Library et disponible sur Itch.io.

Dans la suite de mes tests sur les jeux solos de la série des Wretched & Alone, j’ai poursuivi avec un des premiers après l’original (The Wretched). Il s’agit de The Sealed Library.

On y joue un bibliothécaire. La bibliothèque où il se trouve est assiégée. Il s’y est barricadé et s’y trouve seul. Qui l’assiège ? Pourquoi ? Et bien, à nous de le définir. Sa tâche consiste à sauver de nombreux ouvrages en les transportant vers les catacombes. Tout en survivant aux mystères de la bibliothèque, à la privation et aux assaillants.

Comme dans les autres jeux de la gamme, on joue avec une tour de Jenga, un jeu de cartes standards et un dé. Chaque jour de l’aventure, on lance un dé qui indique le nombre de cartes à tirer. Ces cartes déclenchent des événements de quatre types :

  • Des œuvres à sauver
  • Des découvertes parmi les rayonnages
  • L’assaut des assiégeants
  • La privation et les maigres ressources

Certaines cartes amènent des éléments spécifiques pouvant aider le personnage ou le contraindre. Certaines demandent également à tirer un bloc de la tour de Jenga. Si celle-ci s’effondre, c’est la fin de la partie, les barricades n’ayant pas tenu. Si les quatre rois sont tirés, notre partie touche également à sa fin, sur un échec.

La victoire est possible, mais statistiquement très faible.

J’ai beaucoup aimé raconter l’histoire de Garruk, archiviste orque assiégé par des troupes humaines souhaitant apporter leur lumière à un peuple barbare. Je n’ai eu aucun mal à jouer les cartes. Quelques menues adaptations ont été nécessaires, mais rien d’extraordinaire. Vous trouverez mon carnet en fin d’article.

dread-jenga.jpg
Tour de Jenga

La tour de Jenga n’a pas tremblé ni vacillé. J’en viens à me demander si je vais la conserver pour les prochaines parties (sur d’autres jeux et thèmes). J’ai tiré, d’après mon comptage, 17 briques. Suis-je trop bon au Jenga ? Ou bien faut-il que j’ajuste mes tirages (un en plus à chaque lancer de dé ?). La tour me contraint dans ma pratique (je dois soit trouver 2-3h pour jouer tranquillement, ou trouver un endroit à l’écart où la maintenir, le tout avec ma fille de 6 ans qui adore jouer au Jenga). La retirer du jeu me permettrait de ne jouer qu’avec le tirage de cartes et le dé, et de couper ma pratique en plusieurs sessions. En utilisant la méthode que j’ai mise en place avec The Wretched Dice (utilisée pour My Way) cela pourrait coller aussi.

J’ai également eu un petit souci au niveau des tirages de cartes. J’ai souvent tiré 5 cartes. Et il est parfois difficile de tout mélanger pour avoir une entrée intéressante, cohérente, intégrant toutes ces informations. J’envisage de limiter le nombre de cartes. Peut-être quelque chose comme 1-22-33-4. Je fais fouiller mon bol à dé, je dois avoir des dés chelous venant de Warhammer qui ont ce genre de stats.

Malgré ces deux petites contrariétés « techniques », je recommande chaudement ce jeu. Le thème est intéressant et les prompts bien trouvés. Même s’ils sont parfois redondants, et que les bibliothécaires semblent pas mal portés sur la bouteille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.