Dés Tours

      Un commentaire sur Dés Tours

Ce billet va vous présenter une sélection de jeux de rôles lus plus ou moins récemment. Des jeux récupérés (et découverts, pour la plupart) sur itch.io, mais pas que. Des jeux avec des approches très différentes dans leurs thèmes, dans leurs mécaniques, dans leur aspect. C’est en quelque sorte un bric-à-brac, mais c’est aussi comme ça que je fonctionne en lecture.

N’hésitez pas à revenir sur ces jeux en commentaire, à me demander des précisions dessus ou autre.

You can check out anytime you like…

but you can never leave. Pour les mélomanes parmi vous, vous avez dû reconnaître dans ce titre de jeu les paroles du titre Hotel California de The Eagles. Ecrit dans le cadre d’une Jam autour de la musique, ce morceau n’est pas le seul qui a infusé dans le jeu.

Le jeu se présente comme un Firebrands-like (et je vous invite à lire l’article en lien pour découvrir le style du jeu). On y joue des personnages enfermés dans un étrange hôtel, qu’on ne peut pas quitter. On peut y être un invité, un employé ou une anomalie. Les mini-jeux proposés prennent tous le cadre d’un morceau de musique iconique. Stayin’ Alive, Hit me with your best shot, In the air tonight, I think we’re alone now

L’ambiance du jeu est étrange. Les personnages seront amenés à se croiser, à essayer de trouver un moyen de s’échapper, de trouver quelque chose, de changer. Dans les mini-jeux proposés, les types de personnages et surtout les prompts des différents jeux, on sent les influences de Twin Peaks, de The Shining notamment.

Un des jeux propose de jouer une discussion à travers une porte fermée. Un autre propose de jouer autour d’une partie de billard, les actions des personnages autour de la table amenant à certaines questions. Je trouve que les jeux ont été parfaitement adaptés à l’ambiance, aux thèmes du jeu. C’est un des Firebrands-like les plus enthousiasmant que j’ai lu.

You can check out any time you like, but you can never leave, un jeu de rôle par Marn S., est disponible sur itch.io

The Gambler’s Court

Dans The Gambler’s Court, un joueur incarne le rôle du Wanderer, un personnage errant dans un lieu étrange et dangereux. Les autres joueurs incarnent le rôle des Gamblers, des esprits parieurs, farceurs, des dieux qui souhaitent s’amuser des errances du Wanderer. Oui, il y a un peu de Sonja et Conan vs les Ninjas.

Il y a un côté compétitif entre les Gamblers avec des paris à réaliser sur les actions du Wanderer. Réussira-t-il le défi qui se présente à lui ? Il se pourra que des Gamblers disparaissent du jeu après avoir dépensé toute leur fortune dans de mauvais paris.

Le jeu propose à un des Gamblers de décrire un défi pour le Wanderer. Et la résolution se fait de manière narrative. Les dés n’entrent en jeu qu’en dernier recours, quand il n’est pas possible de résoudre la solution autrement qu’en faisant appel au hasard. Le jeu met la créativité des joueurs en avant, plus que le système lui-même. J’avoue que cela me sort légèrement de ma zone de confort, mais que les conseils sont pertinents. J’ai peur que le rôle des Gamblers, qui ne sont actifs (hors paris) que par intermittence (chacun son tour, dans un rôle de meneur de jeu), soit limité à plus de trois. Est-ce que les paris fonctionnent à peu de joueurs ?

Un dernier point sur Gambler’s Court. La présentation et la mise en page sont superbes. On est transporté dans cet univers baroque, avec les gravures d’artistes comme Arthur Rackham, Gustave Doré et d’autres.

The Gambler’s Court, par Law C. Esper, est disponible sur itch.io.

AGON

J’ai participé à la campagne Kickstarter de la v2 de AGON, où j’ai pu avoir accès au PDF du jeu. Je n’ai pas connu la première version du jeu (si ce n’est par des retours de joueurs), et ce moteur de jeu m’intriguait par le côté semi-compétitif entre les joueurs. Et cette v2 était magnifique.

Le jeu propose un système très cadré. Chaque défi va faire l’objet d’un lancer de dé, qui va amener à un peu de négociations. Des pools de dés vont être assemblés par les joueurs et par le meneur de jeu. L’originalité, c’est que chaque scène ne se résout que par un défi, et pas par un découpage action par action. Et que tous les joueurs peuvent participer de différentes manières, avec un côté défi. Ils se tirent la bourre, et celui qui réussira la mieux l’action remportera une plus grande récompense que les autres.

John Harper (Blades in the Dark) maîtrise l’écriture de système. C’est clair, inspirant et inspiré. On retrouve à la fois ce côté épique des contes mythologiques grecs, mais aussi l’ambiance fraternelle compétitive de films comme Fast and Furious ou The Expendables. Il y a aussi un aspect jeu vidéo, avec notamment l’évolution des personnages, et le déblocage de nouvelles capacités qui m’ont fait penser à un système de succès.

Le jeu est magnifique. La version livre (j’ai pris l’impression à la demande sur DriveThruRPG) propose de superbes couleurs sur les illustrations dans un style parfaitement dans le ton. Chaque scénario proposé est accompagné d’une illustration pleine page. Ces scénarios permettent de bien voir comment le système peut se mettre en place, avec des défis très variés et des propositions qui sortent légèrement du cadre proposé.

Le jeu doit s’apprécier en campagne, avec l’évolution des personnages. Le jeu ne propose pourtant de ne jouer que des « one-shots ». Les épisodes d’une campagne restent indépendants entre eux, seuls les personnages évoluant. C’est un parti pris très sériel, intéressant à envisager.

Pour finir, le jeu propose déjà des hacks, le système de base PARANGON étant ouvert à la création d’autres modules. On trouve ainsi de quoi jouer une sorte d’enquête paranormale (Control, X-Files, Fringe, SCP …), des combats spatiaux et des Transformers.

AGON, de John Harper, est disponible sur son propre site internet.

The Excellents

Un jeu de rôle où on joue d’excellentes princesses ayant la responsabilité de sauvegarder le Awesome Kingdom ? C’est ce que propose ce jeu à l’ambiance très pop et colorée. Le jeu arrive à proposer cette ambiance en très peu de pages, c’est rafraîchissant. Et Matthieu B. en parle vraiment bien.

Du côté du système, j’ai été très agréablement surpris. Chaque personnage appartient à une classe distincte, qui correspond à un dé unique. Oui. Selon votre classe, vous lancerez uniquement un D4, un D6 voire un D10. Et le résultat dépendra de l’action entreprise.

Si vous réalisez une action de Shoes, par exemple, il faudra obtenir 3, 4 ou 5 sur votre dé. Peu importe celui que vous lancez. Certains dés seront donc plus propices à accomplir certaines actions ! C’est intriguant d’un point de vue design, et j’ai clairement envie de tester tout ça.

Qui plus est, le jeu propose des outils de création de scénario, avec des étapes standards et des idées de scénarios. Chaque personnage est aussi accompagné d’un compagnon, qui peut être animal (ou pas) et qui pourra venir donner un coup de main sur un 1. Avec donc certains personnage (d4 et d6) pouvant l’activer bien plus souvent.

The Excellents par 9th Level Games est disponible sur DriveThruRPG.

Dice Souls

J’ai découvert Dice Souls en suivant son auteur sur Twitter. Chris Bissette est aussi l’auteur de The Wretched. Mais ici, rien à voir. On est dans un jeu de rôle pour deux personnes. Le personnage et le conteur. Et dans une ambiance inspirée par les jeux « Souls » : Demon’s Souls et Dark Souls.

J’ai déjà évoqué ces ambiances à travers un des mes Work-in-projects, et c’est pour ça que j’ai voulu en savoir plus sur ce jeu. Le jeu n’est pas encore disponible, mais une démo est disponible.

Plus que l’ambiance, c’est le gameplay qui m’a plus ici. Les tropes des jeux vidéos précités sont repris avec brio. Qu’il s’agisse des séquences d’attaques programmées, à deviner par le joueur pour les éviter. Ou encore des morts à répétition du personnage. Cet aspect est particulièrement bien intégré au jeu, et permet de vraiment envisager ce côté Die & Retry. Certaines étapes/ennemis ont une valeur de Replay, et cette valeur, une fois dépassée, permet de ne plus avoir à les combattre « dans le jeu ». On considère qu’il s’agit maintenant d’une réussite automatique. Et on avance vers la suite. Pour se faire défoncer par un nouvel ennemi. Avant de trouver sa faille et de pouvoir l’exploiter.

Le jeu à deux n’est pas forcément ma tasse de thé, mais je trouve que les idées proposées ici sont vraiment bien adaptées au style Die & Retry. Et c’est un genre vidéo-ludique que j’apprécie particulièrement. Donc … une lecture plus qu’intéressante !

Dice Souls de Chris Bissette est disponible sur itch.io

Ten Millions HP Planet

La planète sur laquelle vous vous trouvez a tué tout le monde, ou presque. Reste juste une poignée de personnages (vous) aux pouvoirs démesurés, prêts à se mesurer à elle pour se venger, pour acquérir encore plus de pouvoir ou pour retrouver l’être aimé. Cette planète a 10.000.000 de PV. Vous commencez avec juste 5d6 de dégâts. C’est parti !

Comme le précise l’auteur, le jeu n’est sans doute pas jouable sans assistance informatique. Parce qu’il faudra décompter ces points de vie, mais aussi vos dés, les explosions de dés cumulatives, les multiplicateurs et autres bonus faisant gonfler vos dommages.

Ce jeu est gonzo. Vous avez des pouvoirs démesurés, la planète également. De nombreux éléments vous permettront de gonfler vos dommages : insulter la planète, pleurer un être cher, frapper des airs, détruire une montagne, comboter avec un « homie », revenir à la vie, révéler votre plan … Tout ça vous fera gagner des dés à ajouter à votre main, ainsi que des modificateurs cumulatifs (x2 x3 x3 ça donne x12 !). Vous récupèrerez des jetons de pouvoir pour acheter des pouvoirs encore plus fous et destructeurs. Et vous vous battrez jusqu’à l’épuisement ou la victoire.

Par paliers, le jeu propose de quitter la grosse baston pour évoquer « les Fantômes du Passé » et en découvrir plus sur les personnages et ce qui a amené à cette situation.

Ce jeu est là pour lâcher les chevaux. Il ne veut pas être autre chose, et propose tous les outils pour le faire. Assez fou ? Non, complètement fou.

Ten Millions HP Planet par Sandy Pug Games est disponible sur itch.io

Ce sera tout pour cette sessions des Lectures de Rôle. N’hésitez pas à jeter un oeil à ces jeux, à me partager vos coups de cœur et à envoyer un message aux auteurs des jeux que vous lisez, jouez, appréciez !

1 thought on “Dés Tours

  1. Pingback: Voyage à Soros & Ion – Le Repaire de Gulix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *