J’ai lu, j’ai vu, j’ai entendu … #2

      Un commentaire sur J’ai lu, j’ai vu, j’ai entendu … #2

Un petit condensé de lecture et visionnages de ces 15 derniers jours, dans un ordre à peu près chronologique.

Murder Mystery

Soirée Netflix autour d’un film à mystère. J’aime bien ce genre, et ça m’aide pour certains projets de jeu. On est ici dans une comédie et les éléments sont plutôt cousus de fil blanc. Ca s’enchaîne parfois bien trop vite, mais c’est le style qui veut ça. Dommage qu’on n’approfondisse pas certains personnages. Mais les péripéties sont parfois funs, et ça se laisse déguster. Loin d’être exceptionnel, mais avec quelques petites fulgurances.

L’Arme Fatale

Il m’arrive régulièrement de replonger dans les années 80/90 pour revisionner des films marquants (ou pas, des fois) de l’époque. Pour voir si l’impression qu’ils m’avaient laissé est encore là. Pour les redécouvrir avec un nouvel oeil. Die Hard et Terminator 2 m’ont par exemple remis une claque quand j’ai pu les revoir, pour leur maîtrise de l’histoire, du rythme et une ambiance vraiment prenante.

Pas vraiment le cas ici. Les motivations et les actes de méchants font carton-pâte, notamment dans le final. Et ça gâche un peu tout, et notamment la construction des deux personnages, qui est intéressante. On est clairement dans un film d’une autre époque, et je ne pense que je pousserai plus loin la série.

Comprendre la révolution de l’intelligence artificielle

J’ai pris ce livre à la bibliothèque pour en découvrir un peu plus sur l’intelligence artificielle, et parfaire un peu mon bagage technique. C’est un domaine qui m’interpelle (je suis analyste développeur d’applications de métier) et que j’ai envie de mieux comprendre, voire de manipuler.

J’ai beaucoup apprécié sa lecture, qui fait un panorama de ce qu’est l’intelligence artificielle, en présentant son histoire, ses usages, ses méthodes et ses questionnements. Il propose quelques réflexions techniques, en présentant certaines des méthodes mises en œuvre, sans jamais rentrer dans le détail (ce qui n’est pas le but ici).

J’ai ainsi pu découvrir des termes plus précis pour différencier certains types d’algorithmes, et le livre ouvre de nombreuses portes. Charge à chacun de choisir celles qu’il veut ensuite emprunter en plongeant dans d’autres ouvrages plus complets.

Une bonne entrée en matière pour les curieux.

The White Lotus

Cette série HBO est apparue sur mes radars récemment, et j’ai plongé dedans avec délice. On y suit une semaine de vacances au White Lotus, un complexe hôtelier haut-de-gamme de Hawaii. On va suivre les tribulations de certains vacanciers (un couple en lune de miel, une femme en deuil et une famille moderne) ainsi que des employés de l’hôtel. Le format est court : 6 épisodes (50 minutes), pas de saison 2.

La série est grinçante, pleine d’humour noir. Personne n’est vraiment croqué à son avantage dans cet environnement qui va raviver des tensions et révéler des fêlures. La réalisation est vraiment chouette, avec une utilisation enivrante, presque onirique, de musique locale. Rien que le générique vaut le coup d’œil et donne le ton.

Il ne s’agit pas d’une série avec une intrigue prenante, mais plutôt d’un regard sur des personnages placés dans des situations inconfortables. Si ce genre vous tente, allez-y !

Série disponible sur HBO / OCS Max.

Buffy contre les Vampires, saison 4

J’ai entamé depuis quelques mois le revisionnage de Buffy contre les Vampires, et je viens donc de terminer la saison 4. J’avais vu Buffy à l’époque de sa diffusion sur M6. Je me rappelle très bien des trois premières saisons (que j’avais sans doute vu 2 ou 3 fois à l’époque), et la saison 4 me semblait aussi assez vivante en mémoire. Contrairement aux suivantes (que je n’ai du voir qu’une seule fois chacune).

Et bien, cette saison souvent décriée m’a fait l’effet d’un rollercoaster. J’ai adoré les histoires présentées, mais tout va trop vite ! L’initiative évolue trop vite comme fil rouge, et le big bad evil guy manque de mise en contexte. Il passe trop de temps sans implication directe avec les autres personnages. J’aurai aimé le voir plus en action, le voir plus dangereux, le voir menacer directement le groupe. De manière directe comme indirecte.

Mais le cœur de cette saison, ce n’était pas ce méchant, mais les relations entre tous les personnages (et les nouvelles relations). Et j’ai adoré ce point. La manière dont la relation Willow/Tara est amenée. Les questionnements de Xander et Giles sur leur place dans le groupe. L’impact du groupe sur Buffy. Sur ce point-là, j’aurais aimé que les trois/quatre derniers épisodes prennent le double de place. Pour laisser la dissension avoir des effets, pour amener Adam sur le devant de la scène, plutôt que d’évacuer certains problèmes en un épisode.

Mais je ne regrette pas ce revisionnage, au contraire. Et suis surpris des allusions à la saison 5 et au gros événement (Dawn) à venir, déjà présentes via des visions/rêves. La grosse question, maintenant, c’est est-ce que j’attaque la saison 5 direct ou est-ce que je passe sur Angel saison 1 ?

Heels

Heels est une série toute récente : 3 épisodes seulement sont sortis, au rythme d’un épisode hebdomadaire. Je l’avais noté sur mon planning depuis plusieurs semaines parce qu’elle réunissait plusieurs facteurs que j’apprécie : l’Amérique des petites villes et le catch.

On est ici dans un pur drama familial : suite au suicide de leur père, deux frères essaient de reprendre en pied à travers la petite promotion de catch locale qu’il tenait. Jack est impliqué à fond, organisant le show et gérant l’aspect business, Ace (le plus jeune) débute dans le milieu. Rancœur, envie de s’en sortir, spécificités du milieu (le côté face « gentil » et heel « méchant) sont au menu.

J’ai beaucoup apprécié le premier épisode qui pose les bases de la rivalité des deux frères, qui présente vraiment bien le milieu et les protagonistes. Le second épisode était un peu plus mou, moins prenant, mais le troisième lance vraiment l’histoire. Alors, pas de grande intrigue folle qui va vous tenir en haleine. Mais des personnages intéressants, authentiques. A découvrir.

Les aventures de Tintin : le Secret de la Licorne

Revisionnage de ces aventures de Tintin en famille. Je me rappelais assez bien des scènes clés, mais pas forcément de l’ensemble, et c’était un plaisir de revoir ça. Le film est enlevé, les scènes d’action assez folles, rigolotes et superbement mises en scènes (ça aide, de ne pas avoir de contraintes physiques pour la caméra).

C’est parfois un peu touffu (Alicia, qui ne connaît rien à l’univers de Tintin, était parfois perdue). Il y a du Deus Ex Machina (voir du Deus Ex Canina) mais j’ai l’impression que ça fait partie de l’ADN Tintin tout ça. Donc, au final, un film d’action familial qui colle parfaitement à ce que l’on recherchait, et qui n’a rien perdu avec les années.

1 thought on “J’ai lu, j’ai vu, j’ai entendu … #2

  1. Pingback: J’ai lu, j’ai vu, j’ai entendu … #3 – Le Repaire de Gulix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.