C’était Octogônes !

      Aucun commentaire sur C’était Octogônes !

Et donc, comme je l’avais annoncé, j’ai été à Octogônes ! Une première pour moi, puisque c’était ma première participation à cette convention.

Ca faisait tellement longtemps !

Ma dernière participation à une convention « sur place » doit remonter à Novembre 2019 et le festival de jeu que l’on organise avec mon association ludique de Vallet, la Ludo’Sphère. Ensuite, le Covid. Et donc le passage en virtuel pour nombre d’entre elles.

Octogônes, cette année, c’était le retour en présentiel. Et ça fait du bien ! De revoir des gens, de rater des gens bien sûr (Matthieu B, Guillaume Jentey, les gens d’Ind100 Podcast …). Et aussi de déambuler entre les stands, de découvrir des choses.

Alors, c’est sûr que les conditions ne sont pas optimums pour jouer : odeur de nourriture persistante dans l’air, masques sur les visages, bruit ambiant et annonces au micro assourdissantes. Mais c’est bien peu par rapport à ce bol d’air et ce début de retour à la normale.

Donc, oui, faire plus de 10 heures de train (entre l’aller et le retour) pour un weekend de convention à Lyon, ça valait le coup ! Mais sinon, j’y ai fait quoi ?

Les Courants Alternatifs

J’ai passé une bonne partie de mon temps autour (voire derrière) le stand des Courants Alternatifs. Parce que j’ai décidé de les rejoindre pour leur filer un coup de main, pour participer avec eux à la mise en avant des JDR indés, et j’ai pu proposer Face au Titan et Escape from Dino Island sur le stand.

Les discussions ont été nombreuses, les interlocuteurs de même. C’était vraiment un moment important pour moi que de participer de cette manière à la convention : en discutant. C’est pour ça aussi que je n’ai pas enchainé les parties. Rencontrer et discuter, c’est important.

Donc, un gros merci aux Courants Alternatifs (Julien, Eugénie, Côme, Vivien, Matthieu, Simon, Simon, Sébastien et tous ceux que j’ai oublié) et à tous ceux que j’ai croisé dans ce secteur de la convention !

Brindlewood Bay en action

Octogônes était pour moi l’occasion de proposer en partie publique Brindlewood Bay, avec des fiches de personnage réalisées pour l’occasion par Nicolas Folliot ! Deux parties sur le scénario « Dad Overboard », avec deux histoires et deux résolutions très différentes.

Le jeu a beaucoup plu, et la mécanique de mystère ouvert a intrigué et fonctionné. J’ai hâte d’en proposer plus !

Octogônes m’a aussi permis de rencontrer en chair et en os Nicolas, pour discuter un peu de ce projet, sur lequel les nouvelles arriveront très vite.

Descended from the Queen

Avec Brindlewood Bay, j’ai dans mes projets « très actifs » l’envie de finaliser mes deux jeux Descended from the Queen les plus avancés :

  • Un Dernier Tour de Piste
  • Une Affaire qui fera la Une

La convention m’a permis de les faire jouer une nouvelle fois, dans leur dernière version. Les deux parties ont été très agréables à jouer, mais j’ai encore un peu d’équilibrage à faire dans Une Affaire … Les cadres proposés plaisent et intriguent.

Pour Un Dernier Tour de Piste, on est au bout. Il ne me reste plus qu’à retravailler légèrement les Championnes et les Cadres, et ce sera bon. Le jeu tourne dans un très grand nombre de cartes sans trop d’ajustements.

Attendez-vous à des nouvelles sur ce front très prochainement !

Découvertes

Et donc, je n’ai pas fait que faire jouer mes jeux ou traductions. J’ai aussi découvert des choses.

J’ai fait le plein de ce qui me manquait chez les Courants Alternatifs, comme les magnifiques exemplaires du Temple des Vents et du Colosse de Grisantre (dont je reparle bientôt !) par Cendrones, ou le mystérieux Minuit pour toujours.

J’ai aussi pu découvrir et discuter avec les très sympathiques gens de Pattern Recog Editions, dont je conseille vivement le jeu Defiant, actuellement en financement (j’y reviens dès que possible dans une Lecture de Rôles).

J’ai pu aussi tester un jeu de société qui me faisait de l’œil depuis quelques jours : Nouvelles Contrées chez Olibrius. Un jeu à la Dixit dans lequel on utilise un livre (n’importe lequel !) comme support au jeu. J’ai beaucoup aimé la proposition, et je préfère même à Dixit. C’était intrigant, ça c’est éclairci en jeu, et la proposition me plaît. Même si je m’attendais à pouvoir en intégrer plus dans des idées de game design, mais cela viendra plus tard.

Je n’ai malheureusement pas pu jouer à Saperlipopette de Matthieu LamSon Leocmach, et j’espère que ce n’est que partie remise ! On a pu jouer ensemble à Brindlewood Bay, mais j’ai bien envie de voir ce que donne ce jeu après avoir testé une des premières versions.

Bilan

Le bilan : une franche réussite. Éreintant, mais passionnant. Vivement que les conventions se multiplient et reviennent, et vivement déjà les Utopiales dans un mois !

La prochaine fois, j’essaierai d’aborder un signe de reconnaissance, de mieux planifier « ce/ceux que je dois voir », et comme d’habitude j’en raterai une partie ^^.

En attendant, n’hésitez pas à consulter les vidéos de Rôliste TV, d’Ind100 podcast, de Geek Powa et de tous les autres pour vous plonger (ou vous replonger) dans cette super convention !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *