J’ai lu, j’ai vu, j’ai entendu, j’ai joué #5

Voici ma revue de lecture/visionnage/écoute des quinze derniers jours. Y a aussi des petits nouveaux avec le rajout du « j’ai joué » (qui ne traitera pas de JDR !).

On garde le format de la dernière fois, avec un coup de cœur en tête de liste.

N’hésitez pas à commenter mes retours, à me proposer des choses proches ou qui pourraient m’intéresser dans les commentaires !

♥ Reservation Dogs, saison 1 complète ♥

J’ai déjà parlé précédemment de cette série. J’ai terminé la saison 1. C’est un coup de cœur. Allez-y.

Vous êtes encore là ? Bon, que dire de plus ? Reservation Dogs, ça parle donc d’un petit groupe d’adolescents natifs américains, vivant sur un territoire de réserve, et cherchant à s’en extirper. Pour diverses raisons. Avec divers degrés de motivation.

La série aime ses personnages. C’est parfois dur. C’est parfois drôle. Parce que la vie c’est ça. Par contre, c’est toujours touchant. C’est toujours honnête.

Le cast est vraiment bon. Avec pleins de seconds rôles qui reviennent par-ci par-là (Big !). Et la réalisation est magnifique. Dans la lumière, le rythme, le découpage et les plans. Une réussite sur tous les plans !

Attention à l’épisode 7 : un avertissement trigger warning en début d’épisode est présent, et je vous conseille de le suivre. On se doute de ce qui arrive, mais malgré tout, faites-y attention.

La Nuit du Mal, par Giacometti et Ravenne

Après le tome 1, le tome 2 ! On poursuit l’exploration de la Seconde Guerre Mondiale avec ce versant occulte et recherche de reliques. On découvre un peu mieux certains des protagonistes, et on passe d’un trip Indiana Jones à une version plus James Bond par moments. Même s’il y a toujours ces énigmes mystérieuses venues du fond des âges.

C’est documenté, c’est rythmé, c’est pas forcément très crédible parfois, mais ça fonctionne. Quelques passages et personnages sont en-dessous (Aleister Crowley, je trouve), et pour de la lecture hachée en voyage en train, c’est parfait. Mais clairement, pas un style que je pourrais éplucher à fond : on y trouve toujours les mêmes thèmes ! (Graal, Franc-maçons, Templiers …)

Heels, saison 1 complète

Encore quelque chose dont j’ai déjà parlé ! Heels est une série de drama familial, tournant autour d’une promotion de catch. Et le catch n’est qu’une saveur, un prétexte à explorer les failles, les tensions de cette famille. C’est agréable, mais ça manque d’enjeux forts. On sent parfois du remplissage, et ça manque de profondeur notamment sur le cast secondaire.

C’est de l’inspiration parfaite pour du World Wide Wrestling, bien interprétée, mais cette saison 1 me fait un effet de manque de souffle.

Billions, saison 5 partie 1

Billions est une série qui parle d’argent. De hedge funds. De la bourse et de milliardaires. Mais au final, c’est surtout une série sur deux hommes de pouvoir (l’un avec l’argent, l’autre avec la justice) avec des egos surdimensionnés qui s’affrontent et ne rechignent devant rien pour gagner. Ce combat est vraiment au cœur de la série, et le côté « boursier » vient surtout comme une coloration. On pourrait être dans un western que ce serait presque pareil.

Bref, cette saison 5 (coupée en deux à cause du Covid) m’a plus pour certains changements radicaux, pour les nouvelles têtes qui sont apparues. Mais j’ai une impression de tourner légèrement en rond sur le fond de l’histoire, de ne plus trop avancer dans ce qui me semble le cœur de la série. Il y a toujours ce casting secondaire assez drôle chez Axe Cap, ce duo improbable qui accompagne l’Attorney General, et ces deux acteurs vraiment intéressants dans les rôles principaux.

J’espère voir l’histoire se décanter un peu dans la seconde partie. Ce début de saison m’a presque fait penser à un reboot par instants, parce que certaines positions ébranlées en saison 4 sont finalement revenues là où elles étaient. Bref, j’attends plus.

Uh-Oh, par Cosmo Duck

Un kickstarter de plus ! Voilà ma dernière réception de jeu physique via Kickstarter. Un jeu … en une carte unique !

Alors, ce n’est pas un jeu qui va occuper toutes vos soirées (quoi que ?) mais pour lancer une soirée jeu, ou en finir une, ou pour s’occuper entre deux plats à un repas ennuyeux, c’est parfait ! Le concept ? Une bombe qu’on fait circuler de personne en personne, qu’on peut activer, et qui explose à la deuxième activation. Bluff, hasard, fous rires et mauvaise foi : la combinaison pour un party game réussi, surtout que l’explication est rapide et la mise en place tout autant !

Testé à 4 comme à 8, ça tourne bien et on se marre. Objectif réussi !

Strike

Un jeu de dés malin, facile à expliquer, et que je sors très souvent ces derniers temps pour jouer avec Alicia (7 ans). L’objectif de ce jeu : éliminer les dés adverses. On lance un dé dans une arène (où il y a déjà un dé ou plus, généralement). Les 1 (qui sont des croix) sont retirés, et on récupère les dés dont la face apparaît plusieurs fois. Et si on ne récupère aucun dé de cette manière, on peut choisir d’en lancer un autre … puis un autre … Du simple mais efficace Stop ou Encore !

Le matériel est basique, mais l’arène a ce petit quelque chose qui fait qu’on y revient. On vise les dés pour les retourner, on essaie de pas trop en lancer, mais aussi de pas trop en laisser pour le suivant (question de probabilités). Et les parties s’enchaînent. C’est rapide, amusant, et c’est le but.

En cours …

J’écoute des albums de rock pour accompagner ma lecture du moment, et je vous en parlerai dans la prochaine session. Je poursuis Survivor parce que j’adore, j’ai des BD qui traînent dans le sac de la bibliothèque, et j’ai repris du CSI:Vegas, pour voir. Celui-là, pas sûr que j’en parle. Par contre, Blacklist Saison 2, c’est mieux que je pensais pour l’instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *