J’ai lu, j’ai vu, j’ai entendu, j’ai joué #10

Voici ma revue de lecture/visionnage/écoute/jeu des quinze derniers jours. Je sors cette revue en ce 31 décembre, n’étant pas disponible demain.

On garde le format habituel, avec le coup de cœur en tête de liste.

N’hésitez pas à commenter mes retours, à me proposer des choses proches ou qui pourraient m’intéresser dans les commentaires !

A l’année prochaine !

♥ Hawkeye ♥

Hawkeye est un de mes personnages Marvel préférés. J’en ai déjà parlé lors de ma précédente revue. Et j’ai pu regarder la fin de cette première (et unique ?) saison. Une série Marvel de Noël, que j’ai trouvé menée de main de maître, mixant habilement des scènes d’action et des scènes plus chill.

Il y a beaucoup d’humour, de temps pour les personnages pour échanger, et des évolutions intéressantes. Quelle place auront ces personnages dans le futur Marvelverse ? Aucune idée. Mais il ne sera pas désagréable de retrouver ces personnages. Dans une série plutôt qu’un film ?

Au niveau de la série elle-même, j’ai beaucoup aimé le côté fatigué d’Hawkeye, ragaillardi par la présence de Kate Bishop à ses côtés. Les personnages secondaires sont bien réussis, qu’il s’agisse de Jack Duquesne, de la Tracksuit Mafia ou encore des Larpers. Quelques surprises et twists viennent émailler le tout, et le retour d’un sacré personnage conclut l’histoire de manière intéressante.

Une excellente série pour les fêtes de fin d’année.

Shameless, saison 3

Nous avons terminé la troisième saison des aventures de la famille Gallagher. Une famille pas comme les autres, définitivement.

J’ai beaucoup aimé cette saison, qui pourrait presque clore la série. De nombreux arcs sont terminés, les personnages prennent (pour la plupart) tous un nouveau départ. Il y a comme un apaisement dans cette fin de saison.

J’ai un bémol sur certains arcs, qui sont parfois un peu trop gros et me sortent de cette chronique familiale (les embrouilles de Steve/Jimmy, la conception pour Veronica et Kevin, l’accident de Karen…). Mais dans l’ensemble, on se prend d’affection pour ce petit groupe, et la série arrive à jongler efficacement entre l’humour, la légèreté et les moments graves et difficiles. Un exercice difficile, mais réussi. To be continued…

Picto Rush

Cadeau de noël reçu en famille, je ne connaissais pas du tout ce jeu d’ambiance. Et pourtant, dans la famille, je suis le plus impliqué dans le monde du jeu. Bref, une bonne surprise (j’aime être surpris avec les cadeaux). On a testé très vite le jeu … et c’est un succès !

Un joueur a 20 mots devant lui. Il les lit, une à deux secondes par mots. Il enchaîne. Les autres ont une grille de 20 cases et doivent dessiner les mots qui sont annoncés. Ensuite, le lecteur interroge les joueurs. « Quel était le mot n°4 ? » En se basant sur sa mémoire et sur les dessins effectués, on doit retrouver le mot qui avait été annoncé.

On compare nos dessins, on rigole, on essaie de décrypter des gribouillages. Un jeu d’ambiance qui fait passer un excellent moment, c’est un jeu d’ambiance réussi. Picto Rush est réussi !

Carbone & Silicium, de Matthieu Bablet

On m’avait beaucoup parlé de Carbone & Silicium. En bien. Voire en très bien. Mais je repoussais la découverte, le genre n’ayant pas trop mes faveurs. Et puis, j’ai décidé de l’emprunter à la médiathèque pour les fêtes.

Je ne regrette pas. J’ai été surpris par le rythme de l’histoire, qui s’attache à l’exploration de notre monde par deux androïdes dotés d’une intelligence phénoménale. On fait des sauts de quelques années, puis de dizaines d’années. On voit notre monde s’effondrer. L’humanité décrépir, se vautrer dans la technologie. C’est une vision très sombre de notre futur, mais malgré ça, on a une belle histoire. D’amitié. D’amour. De fraternité.

Le dessin est particulier, très dans l’esprit du label 619. Les couleurs utilisent une palette réduite, qui évolue avec les périodes. On se fait embarquer dans cette fresque très vite, et il est difficile de lâcher le bouquin. Attention cependant. C’est dur, à la fois dans les thèmes et les idées évoquées, mais aussi par les images crues qui sont exposées. A ne pas mettre entre toutes les mains.

Spider-Man : No Way Home

J’ai beaucoup apprécié le Spider-Man incarné par Tom Holland. Plus à travers ses propres films que lors des cross-overs, qui ne permettaient pas vraiment d’explorer ses thèmes à lui. Ce film a fait l’objet de nombreuses annonces et fantasmes. J’ai essayé de me tenir éloigné des bandes-annonces et des éventuels spoilers. Bien m’en a fait.

Le film prend place dans la nouvelle itération du Marvel-verse, avec force usage du multivers. Le pitch ? Peter Parker est démasqué, sa vie et celles de ses amis sont chamboulées, et il décide de faire appel à Docteur Strange pour effacer certaines choses et repartir de zéro. Ca ne va pas se passer comme prévu, et des connaissances venues d’autres univers Spider-Man (les autres films) vont débarquer.

Pour quelqu’un qui a suivi les différentes itérations de Spider-Man, le film permet de retrouver nombre de personnages iconiques. C’est un excellent moment, et revoir les acteurs qui ont été les plus grands adversaires de l’homme-araignée est vraiment plaisant.

Et même si le film reste assez classique dans son déroulement, il arrive à nous toucher (notamment dans son dénouement). Il a réussi à me surprendre à plusieurs reprises, à m’émouvoir, à me faire rire. Et puis, les scènes d’action sont assez folles.

Je préfère les films et séries de Marvel quand elles s’intègrent de manière légère dans le marvel-verse, quand elles développent leur propre style. C’est le cas ici, et je me demande bien quel sera la suite pour cette franchise. Seul bémol : Docteur Strange passe vraiment pour un débutant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.