Lectures de Rôle #23

      2 commentaires sur Lectures de Rôle #23

Je lis pleins de JDR. Beaucoup de petits trucs indés dénichés sur itch.io ou ailleurs. Alors, parce qu’il n’y a pas que Donjons & Dragons ou L’Appel de Cthulhu dans la vie, voici une petite sélection de mes dernières lectures ! N’hésitez pas à commenter pour en savoir plus, pour donner votre avis sur ces jeux ou pour me parler de vos dernières découvertes.

Bloodstone, par Matteo Sciutteri

J’ai été attiré par Bloodstone pour son ambiance graphique et sa proposition. On y joue des chasseurs damnés, largués dans une ville étrange et dangereuse, où rôdent quantité de monstres. L’objectif ? Détruire un Apostle, un boss. Et sans doute périr. Le jeu se veut tailler pour du one-shot, chaque partie mettant en scène de nouveaux chasseurs, et la ville étant créée sur le pouce.

Dans la forme, c’est une réussite. Le jeu se présente sous la forme d’un duo de pamphlets, ces feuilles A4 recto-verso que l’on plie pour en faire des dépliants. Un feuillet pour le meneur de jeu, qui décrit comment préparer l’environnement, quelle ambiance donner à la partie, comment réagir aux jets de dés des joueurs. Un feuillet pour chaque joueur ensuite, avec un parcours narratif permettant de créer son personnage, une explication des règles régissant les lancers de dés et de quoi suivre la progression de son personnage.

Cette présentation des règles et de l’univers est une vraie réussite. Chaque rôle dispose des informations nécessaires, et uniquement de cela. Le meneur n’a pas à se soucier des règles de Sang, de comment les joueurs peuvent améliorer leurs lancers de dés, et les joueurs n’ont pas à se soucier du fonctionnement des horloges, des règles régissant leurs déplacements dans la ville. Le format des deux dépliants est vraiment agréable et donne une ambiance gothique à l’ensemble, qui permet de se plonger dans le jeu. Plusieurs versions (plus ou moins chargées en éléments graphiques, selon comment vous imprimez le jeu) sont disponibles, et c’est vraiment une attention à souligner.

Au niveau du système, on est sur du Forged in the Dark pur-jus. J’ai quelques réserves à ce sujet, avec notamment cette dualité Position/Effet à gérer en partie qui me semble délicate (ce n’est pas trop ma came). Mais tout le reste semble bien se marier. Que ce soit la gestion de l’équipement, des ressources physiques (Stamina et Sang), de comment on peut activer certains pouvoirs contre ces ressources.

Le jeu fait référence au jeu vidéo Bloodborne (que je ne connais que de nom), mais pour ma part, il m’a fait penser à Warhammer Quest Cursed City. Cette ambiance désespérée, de missions suicides, c’est un aspect intéressant à découvrir, et ce jeu regorge d’idées intéressantes qui me donnent de la matière. Pour y jouer, ou pour adapter.

Bloodstone est disponible sur itch.io

Vampires & Claymores, par Torthevic

A nouveau un jeu présenté sous le format de pamphlet à trois volets. J’avoue apprécier beaucoup ce format, quand la présentation des informations sur chaque volet est pensée intelligemment, en rapport avec les autres volets visibles (ou non). Et c’est ici plutôt bien fait.

La proposition du jeu est simple : on va jouer des vampires avec de grosses épées. On dispose d’une compétence ou d’un pouvoir de sang, on va pouvoir en gagner un nouveau en explorant son passé (une mécanique très intéressante), et le système va aller au très simple en essayant d’obtenir un meilleur score dans son pool d’action que dans le pool de danger. On gère au passage une jauge de sang qui nous sert à activer certains pouvoirs et à résister au danger. Mais attention : l’épuisement de cette jauge nous entraînera vers notre côté sauvage.

Le jeu manque un peu de matière sur le type d’histoires à proposer, et aurait pu bénéficier d’un feuillet du meneur à ce sujet, comme le fait Bloodstone. Mais le côté simple et efficace du système, le système des Insights qui gère l’expérience et la progression par des flashbacks sont très intéressants.

Maintenant, le mythe du vampire n’a jamais vraiment été une de mes marottes. Mais quand je lis ce jeu, que ça parle d’immortels avec de grosses épées, et bien … comment dire … des idées me viennent … Nés pour êtres rois, nous sommes les princes de l’univers !

Vampires & Claymores est disponible sur itch.io

32%, par Ella Lim

Voici un jeu solo qui se rapproche, dans son thème, de Après l’accident. Dans 32%, on joue un explorateur de l’espace perdu sur une planète inconnue. Sa batterie indique qu’il lui reste 32% d’énergie. Son objectif : trouver de quoi lancer une communication pour être sauvé.

Le jeu se déroule en 7 tours de jeu (7 jours), lors desquels on va à chaque fois Explorer la planète, puis Récupérer quelque chose. Ces actions sont très simples : un tirage de cartes, éventuellement un lancer de dé. On combine le résultat du dé, l’enseigne (ou la couleur) de la carte et sa valeur, et cela nous donne une piste à suivre :

  • On voit au loin de petits animaux
  • On arrive au milieu de formations rocheuses
  • On tombe sur de la nourriture
  • On trouve soudainement un objet fabriqué par l’homme

Le jeu n’impose pas son ambiance ni son univers. Les prompts sont très génériques, mais c’est peut-être une force. Une partie de 32% peut se faire rapidement, lors d’une pause déjeuner, et si on est assez à l’aise avec les environnements de science-fiction, on n’aura aucun mal à rajouter de la matière. Sinon, les oracles et tables aléatoires sur le sujet ne manquent pas.

Un solo simple et efficace, agréablement mis en page.

32% est disponible sur itch.io

Haunting House on Holly Street, par David LaFreniere

Ce jeu pour deux joueurs est un jeu Carved from Brindlewood. Un joueur va jouer un intrus, qui vient de pénétrer dans une maison hantée et qui va devoir explorer les pièces de cette maison pour comprendre ce qu’il s’est passé ici et comment exorciser la maison. L’autre joueur va incarner cette maison et son ou ses fantômes. Chose qu’on retrouve aussi dans Murderous Ghosts (qu’il faudra bien que je lise un jour), cité dans les inspirations.

Le joueur va donc aller de pièce en pièce, répondant à des questions sur le contenu de ces pièces. Il va pouvoir Investiguer pour récolter des Indices, essayer de Contenir les esprits présents, et dans un geste final il pourra essayer de calmer ce qui hante cette maison. On retrouve un peu de la proposition de Paranormal Inc. avec ce passage de pièces en pièces, ces esprits vaguement décrits qu’on va pouvoir jouer et cette recherche de comment l’apaiser. Le joueur aura la possibilité d’utiliser un trinket (une photo dans un fermoir), qui va s’abîmer de plus en plus, pour résister à la pression et aussi pour explorer le passé de son personnage.

Le jeu propose une maison hantée. Une maison « familiale », tranquille, basique, dont les occupants ont disparu du jour au lendemain. Et hantée depuis. Si ce setting ne m’inspire pas beaucoup, il a un côté trop normal qui peut être intéressant pour faire venir le dérangeant, justement. Que s’est-il passé ? Qu’y avait-il derrière cette famille normale ?

Le jeu, tel qu’il est construit, appelle à d’autres cadres. J’aimerais beaucoup le tester pour voir ce que donne le système en jeu.

Haunting House on Holly Street est disponible via le patreon du Gauntlet

Bus of the Desert, par Aaronacious

Alors, gros OLNI ici. Ce jeu est visiblement une adaptation d’un jeu vidéo éponyme, que je ne connais pas. On y joue un conducteur de bus, sur une longue ligne droite, à travers le désert. Le bus ne roule pas droit et il faut donc être attentif. Pendant 4h. C’est tout.

Le jeu propose deux façons d’aborder ça. Par des lancers de dés. Répétitifs, chronométrés. Ou par des toupies, qui doivent être constamment en mouvement. Rien d’autre. A nous d’ajouter de la musique, de faire attention, d’imaginer.

Clairement, je ne me vois pas poser 4h pour tester le jeu. Mais ce genre de création, très à part, mérite un coup d’oeil, une réflexion sur son possible attrait et ce qu’on pourrait en faire.

Bus of the Desert est disponible sur itch.io.

2 thoughts on “Lectures de Rôle #23

  1. Matthieu B

    Génial ! Comme toujours tu nous régales avec tes commentaires et j’ai beaucoup de plaisir à te lire. D’autant que tu abordes dans le détail des jeux dont je n’ai lu que les synopsis sur itch.
    Cœur sur toi

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.