Naissance d’un Orphelin

      Aucun commentaire sur Naissance d’un Orphelin

Et si on se lançait dans la création d’un personnage pour les Orphelins du RadX ?

Là comme ça, ça ne demande qu’à lancer 6D6 (plus 1D3 pour déterminer le Ton du Pouvoir), qu’on va prendre dans l’ordre. On va lire les catégories de gauche à droite, puis de haut en bas.

L’épisode pilote des Orphelins du RadX est disponible sur itch.io

  • Le Pouvoir du RadX : 1 – Je sculpte les ombres
    • Ton : 1 – Froid
  • Qui était ma mère ? : 5 – Deliu, la Panthère de Lune
  • Mon rôle dans l’équipe : 2 – Rires et conforts
  • Ce souvenir précieux : 3 – Briquet tempête portant l’emblème de l’unité Alpha
  • Ma marque : 4 – Prothèse mécanique
  • Connaissances & Contacts : 4 – Tête-de-fer, premier sergent de l’unité des nouveaux humains Alpha

Comment démarrer avec ça ? Déjà, créant ce personnage de manière indépendante, je ne vais pas répondre ni rebondir aux créations d’autres joueurs (ce qui est un poil dommage, mais bon …). J’ai déjà des pistes et des éléments qui se recroisent.

Pour commencer, Tête-de-fer et ce briquet. C’est lui qui me l’a offert. Le jour où il a quitté l’unité qu’il dirigeait depuis des années. Il m’a dit de le garder précieusement, et que cela lui permettrait de me retrouver le moment venu. Tête-de-fer m’a dit qu’il partait à la recherche de ma mère. Il ne l’a pas dit, mais c’est comme s’il y avait eu quelque chose entre eux. Et il ne croit pas aux mensonges que propagent les journaux. « Ce ne sont pas leurs premiers mensonges. » m’a-t-il dit.

Ce briquet, c’est une antiquité rouillée, mais qui fonctionne encore. Comme Tête-de-fer. Un des premiers Nouveaux Humains, dont le corps est parsemé de plaques de fer, en plus ou moins bon état selon leur âge. Seul son œil droit témoigne encore de son humanité. J’ai essayé le briquet, il produit une flamme verdâtre.

Ma mère était Deliu. Non, est Deliu ! La Panthère de Lune. Capable de disparaître dans la lumière de l’astre nocturne . Experte également en armes blanches. Mortelle comme la panthère. Elle est originaire d’une contrée lointaine du Sud, que je rêve de fouler un jour. Une terre où, dit-on, la Lune est bien proche de nous.

Moi, c’est Hawa. Je suis née à l’Agence, et rapidement on m’a réalisé des injections de RadX. Ca douillait à mort ! Et rapidement, j’ai vu que je savais sculpter les ombres. Je racontais des histoires aux plus petits d’entre nous, en animant les ombres. Comme de petites pièces de théâtre. Mes doigts s’animaient presque tout seul, animant les ombres telles des marionnettes. Mais un jour, de colère après avoir appris la disparition de ma mère, je me suis énervée. J’ai créé un monstre d’ombre. Il était glacial. J’ai voulu l’arrêter. Il a détruit ma chambre. Il m’a mordu la main. Il a disparu alors.

Je n’ai pas encore de nom de code, mais j’aimerai qu’on m’appelle La Griffe. Parce que ma main gauche, c’en est-une maintenant. Après la morsure, ma main était gelée, et les docteurs ont dû la couper. Ils m’ont mis une prothèse mécanique. C’est même Tête-de-fer qui m’a aidé à la maîtriser. Là, j’ai l’impression que les mécanismes fins me permettent de jouer avec les ombres encore plus finement. On veut sortir de là. Si je contrôle mieux ce qui sort des ombres, ce n’est pas nous qui auront peur des monstres.

Je n’ai pas raconté aux plus jeunes ce qui m’est arrivé avec le monstre d’ombre. C’est mon secret. Ils ne doivent pas avoir peur des ombres. Je suis là pour les rassurer et leur montrer qu’on peut rire et s’émerveiller devant ce qui vient des ténèbres.

Et voilà un personnage prêt pour l’aventure, tiré à partir de quelques lancers. Déjà un PNJ et une bribe d’histoire générale, la présence d’une autre dimension dans les ombres, et un personnage avec des quêtes personnelles établies. A vous de vous lancer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.