Lectures de Rôle #28 – #5StarJuly 1/6

      3 commentaires sur Lectures de Rôle #28 – #5StarJuly 1/6

Suite à un tweet d’Epidiah Ravachol, j’ai décidé de me lancer dans un projet de vider un peu ma pile à lire en proposant mes courtes reviews habituels dans un #5StarJuly / #Juillet5Étoiles. Un jour, une review, 5 étoiles. Des jeux itch pour la plupart. Mais peut-être (sans doute) pas que des jeux. Ce sera en 6 parties, pour ne pas noyer les propositions dans des articles à rallonge. Avec une mise à jour des articles au jour le jour.

1er Juillet – One Page Dungeon par Watabou

J’avais déjà mentionné dans ces colonnes ce projet de générateur de Donjons en ligne, époustouflant d’un point de vue technique mais aussi et surtout d’un point de vue design, pour toutes les possibilités qu’il offre. One Page Dungeon de watabou, c’est l’émerveillement pour moi à chaque fois : une génération inspirante, un style doux, des options à la pelle, et du prêt à l’emploi quasi instantané. J’ai déjà improvisé une exploration de donjon grâce à ses œuvres.

Ce qui m’épate le plus, ce sont les options. Les 4 images du dessus sont le même donjon, mais avec des styles (et donc des ambiances) différentes. Le tout en quelques clics ! C’est bluffant ! On peut en plus exporter le tout en PNG, mais aussi en vectoriel voire même en Markdown avec un lien pour l’image, qui est gardée « en mémore » (en fait, son code de régénération).

Ce n’est pas le seul générateur de watabou, mais c’est celui qui accroche le plus à mes yeux. Le donjon étant un classique de notre loisir, c’est impossible de passer à côté, et ce genre d’outils, qui évolue régulièrement, est une perle.

One Page Dungeon est disponible sur itch.io

2 juillet – Relics of Danoria, par Cezar Capacle

Je vous ai déjà parlé du PUSH SRD dans ces colonnes, et aussi d’un jeu plus complet l’utilisant. Tout ça par Cezar Capacle, l’auteur du système. Et bien, avec l’achat du SRD est également fourni un jeu d’heroic-fantasy : Relics of Danoria.

Ce jeu reprend les mécanismes de base de PUSH, sans trop le modifier. C’est un excellent exemple de ce qu’on peut proposer avec un tel framework. Sur un format 2-pages, on a là une excellente base pour se lancer dans un aventure avec des contrées mystérieuses à explorer, et des peuples étranges à rencontrer. Surtout, Relics of Danoria montre qu’en quelques listes on peut dresser un univers évocateur, sans rentrer dans le détail.On peut être un Disciple de la Langue d’Argent, un Seigneur de Quaruna, posséder l’Epée de Saphir, ou vouloir abattre la Tempête. Qu’est-ce que ces entrées signifient ? A nous de l’imaginer ! Et c’est ce que je cherche dans un jeu de rôle : des choses à imaginer. Pas de listes génériques sans saveur ici : chaque élément appelle à être développé par les joueurs. C’est un excellent exemple de ce que doit être un jeu PUSH : fort en thème et évocateur.

Petit bonus appréciable, et qui me donne envie de pousser Relics of Danoria sur ma table avec ma fille : le jeu explique noir sur blanc qu’on n’est pas là pour massacrer les peuples et créatures du monde :

This is not a game about « killing monsters and taking their stuff ». The only enemies are the spawn of Korlax, the wizard. All species you find across the lands of Danoria belong there and are intelligent. The characters are heroes with a noble cause, despite their flaws.

Ceci n’est pas un jeu pour « tuer des monstres et piquer leur matos ». Les seuls ennemis sont les rejetons de Korlax, le sorcier. Toutes les espèces que vous croiserez sur les terres de Danoria y sont à leur place et sont intelligentes. Les personnages sont des héros avec une noble cause, malgré leurs failles.

C’est clair, et ça cadre parfaitement la proposition de jeu.

Relics of Danoria est disponible sur itch.io (sur sa propre page, ou via le PUSH SRD)

3 juillet – Sodalitas par Jan Van Houten et Nicolas Folliot

Il y a quelques temps déjà, j’avais parlé des merveilles que sont les Aventures en une page du même duo. Aujourd’hui, il est temps de discuter de l’autre moitié du diptyque : Sodalitas.

J’ai eu grand plaisir à travailler avec Nicolas Folliot sur Brindlewood Bay, et j’ai l’impression de retrouver sa patte ici (et j’en reparlerai encore plus tard ce mois-ci). Je ne saurais pas forcément mettre un mot ou un concept sur cette patte, mais elle est là. C’est ergonomique. La première page, par exemple, est un modèle en soi de sommaire. Chaque page est aisément compréhensible, et les règles s’assimilent tellement facilement.

Bien sûr, ce n’est pas que du design graphique. Sodalitas a été conçu, si mes souvenirs sont bons, pour animer des parties avec des collégiens sur le temps du midi. Jan Van Houten fait donc parler ici son expérience, et ça sent dans l’écriture. Les règles sont donc simples et suffisantes, le tour de jeu est codifié dans les règles, et on se repose sur une notion de « Concept » générique pour notre aventurier pour le faire vivre. Il y a des notions d’entraide fortes, et on ne gère pas de points de vie, mais une jauge de stress : parfait pour un jeune public peu friand de perdre son personnage sur une erreur malencontreuse.

Et puis, à côté de ce système light, on a toute un bonus qui ne peut que convenir à un tel public : construire sa guilde. Ca colle qui plus est parfaitement avec l’orientation des Aventures en une page qui proposent des missions déconnectées entre elles. Une Guilde d’aventuriers est le prétexte parfait (encore plus pour ne pas toujours jouer avec les mêmes).

Est-ce que je rajoute que tout ça est magnifiquement illustré, qu’on dispose d’une galerie de personnages prêts-à-jouer et hauts-en-couleurs ? Et également d’une guilde concurrente prête à servir d’adversaires récurrents ? 9 pages, sommaire et fiches vierges inclues. Le tout en couleurs magnifiques. Franchement, c’est un must-have de la création francophone.

Sodalitas est disponible sur itch.io (et en bundle avec les Aventures en une page !).

4 juillet – Best Served Cold par Zachary O’Shea

Best Served Cold est un jeu issu de la Breathless Jam, une jam construite autour d’un système light conçu pour le jeu Breathless, un jeu post-apo avec des zombies. Ce jeu-ci m’a attiré par son propos sur la vengeance (un thème qui reviendra). Mort. Résurrection. Vengeance. The Crow. L’inspiration est claire.

Au niveau du système, c’est du Breathless pur-jus. Des capacités liées à une valeur de dé : d4, d6, d8, d10, d12 … Une échelle d’échec/réussite classique (1-2 / 3-4 / 5+) et des valeurs qui s’épuisent à chaque usage, le dé diminuant d’un cran. Un jeu d’attrition avec une mécanique narrative pour récupérer de ses forces.

Là où le jeu fait vraiment mouche, c’est dans son univers. Il arrive en quelques mots, quelques propositions, à brosser un univers dur, violent, macabre, corrompu. C’est Gotham. Le jeu arrive aussi à bien préciser son propos d’entrée de jeu, avec les avertissements nécessaires. C’est nécessaire.

Dans Breathless, on joue quelqu’un qui est mort. Violemment. Et qui a quelque chose à finir. Cette personne va devenir un revenant, ramené à la vie par des animaux psychopompes, qui vont le guider et l’aiguiller. Vers sa vengeance. Vers le repos. Seule difficulté à mes yeux, il manque un passage pour justifier un regroupement de tels vengeurs. C’est clairement une fiction de solitaire, et je vois mieux ce jeu en duo qu’en groupe. Il manque également quelques pistes de scénarios, qu’on pourra néanmoins construire avec l’aide de quelques tables aléatoires.

C’est court et ça intègre complètement les mécaniques de Breathless à la fiction, en utilisant les animaux compagnons notamment. C’est une excellente proposition qui prend parfaitement le pli du système pour le découvrir.

Best Served Cold est disponible sur itch.io

5 juillet – Mirrorbound par Yoon Ha Lee

Mirrorbound est un jeu de rôle en solitaire, de type journal. On y joue quelqu’un enfermé dans une sorte de prison-miroir, et qui va se confronter à un double.

Derrière une mise en page absente se trouve un petit jeu inspirant. Par le biais de 7 entrées successives, qui forment le squelette d’un scénario classique, nous allons écrire/raconter l’histoire de notre protagoniste. Le tout avec un jeu de tarot ou un oracle de notre choix.

C’est cette mécanique que j’ai trouvé très intéressante. Alors que je ne suis pas très friand de l’utilisation des Oracles en général, j’ai trouvé ici que c’était tourné de manière très maligne. Le jeu nous pose une question : « quel est l’environnement aperçu dans le reflet ? » puis nous demande de répondre à cette question en tirant une entrée de notre oracle. Tout repose là-dessus. Une question ciblée qu’il faut combler avec un oracle.

Un jeu court (7 entrées), stimulant, qui permet de voir l’utilisation d’oracle sous un autre jour.

Mirrorbound est disponible sur itch.io

La suite du #5StarJuly se déroulera dans un autre billet …

3 thoughts on “Lectures de Rôle #28 – #5StarJuly 1/6

  1. Pingback: Lectures de Rôle #29 – #5StarJuly 2/6 – Le Repaire de Gulix

  2. Pingback: Lectures de Rôle #30 – #5StarJuly 3/6 – Le Repaire de Gulix

  3. Pingback: Lectures de Rôle #31 – #5StarJuly 4/6 – Le Repaire de Gulix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.