J’ai lu, j’ai vu, j’ai entendu, j’ai joué #26

Voici ma revue de lecture/visionnage/écoute/jeu des 15 derniers jours. On garde le format habituel, avec le coup de cœur en tête de liste.

N’hésitez pas à commenter mes retours, à me proposer des choses proches ou qui pourraient m’intéresser dans les commentaires !

Evrything Everywhere All at once

Porté par un excellent bouche à oreille, sans rien savoir du tout à propos du film (ni bande-annonce, ni pitch, ni rien en fait), j’ai tenté le coup de Everything Everywhere All at once à une séance tardive en VO.

Et bien, mesdames messieurs, quelle bonne intuition ! Je ne me rappelle pas avoir été autant soufflé au cinéma depuis Mad Max Fury Road. C’est un sacré combiné : inventivité, folie, tension, émotion, humour. On y retrouve tous ces ingrédients habilement mixés. Le tout accompagné d’excellents acteurs et d’une réalisation aux petits oignons.

Exploration du multiverse, chronique sociale, complexe vie de famille, combat pour sa survie, c’est cela que nous propose ce film qui est clairement LA découverte de l’année, voire des dernières années. Je ne veux même pas en dévoiler plus, mais allez le voir, parlez-en, et merci à tous ceux qui ont en parlé.

De la balle !

Into the Breach

J’y avais joué il y a plusieurs mois, et suite à un reboot PC, j’avais pas repris. Je l’ai réinstallé, j’ai relancé comme ça, et bim, accro de nouveau !

Into the Breach est un jeu tactique à la profondeur énorme et au game-design aux petits oignons. On y joue des pilotes de mech, qui vont affronter des méchants insectes/kaijus. Déplacements sur une grille, pouvoirs de déplacement, dégâts, on est sur du classique. Et puis, il y a le petit plus : on vient du futur, on a une idée de ce que vont faire les monstres. Donc, ils annoncent leurs actions, et on a toutes les cartes en main pour réaliser notre tour. Aucune surprise. Tout est exposé. A nous de faire le meilleur choix possible.

Et des choix, il y en a : perdre ou abîmer un mécha, tuer les monstres ou les rendre inoffensifs, empêcher la venue de nouveaux monstres, sauver les habitants, remplir nos objectifs … On fait évoluer nos méchas, l’adversité augmente, et … mission ratée ou accomplie, on file vers une autre timeline et on recommence, à zéro ou presque.

Pleins d’ennemis aux pouvoirs différents, 4 îles aux environnements variés, une île « boss final », pleins de pilotes à débloquer, de squads aux capacités très variées : le contenu est pléthorique et donne envie de poursuivre, de revenir. Une mission, c’est 10-15 minutes de jeu. C’est parfait. Et le tout est accompagné d’une bande son au top.

Disponible sur toutes les bonnes plateformes.

Sur le Fleuve, de Léo Henry et Jacques Mucchielli

Roman publié aux éditions Dystopia, Sur le Fleuve est un court roman de Léo Henry et Jacques Mucchielli. Direction l’Amazonie, le temps de la conquête par les Européens, et la quête de l’El Dorado.

Fiévreux. Voilà ce qui ressort de cette histoire. La moiteur de l’Amazonie, le périple sur le fleuve, les émotions exacerbées, tout cela ressort du roman.

On va suivre un petit équipage, qui va s’étioler au fur et à mesure. Arriveront-ils à leur but ? Quel est leur passé ? Jusqu’où sont-ils prêts à aller ? Et qu’est-ce que renferme vraiment la forêt ?

C’est captivant, et c’est une excellente source d’inspiration pour du Trophy, par exemple.

Oui FM

Depuis quelques semaines, je me suis remis à écouter OUI FM « La Radio du Rock ». Comme je n’ai pas de fréquence localement, c’est en ligne que j’écoute. Et si j’ai commencé par écouter la fréquence « standard », j’ai rapidement switché sur les fréquences alternatives.

En bonne web radio, OUI FM propose en effet plusieurs fréquences alternatives thématiques, qui ont le bonheur d’être sans pub (sauf une, en début d’écoute). Il manque peut-être un animateur pour quelques présentations, mais bon. On peut se balader dans les décennies, se focaliser sur le Rock Indé, le Rock Alternatif, le Top of the Week, le Rock féminin …

On retrouvera, à force de trop d’écoutes, les mêmes morceaux revenir constamment, mais j’y ai fait de belles découvertes et suis content de m’y être connecté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.