La Quête d’Helia

      Aucun commentaire sur La Quête d’Helia

Voici Helia. Helia est une barbare, une tueuse, une assassine. Elle est en quête de vengeance, pour retrouver le sorcier qui a massacré et asservi sa famille, alors qu’elle n’était encore qu’une enfant. Helia est le personnage que j’ai choisi d’incarner dans La Sanglante Quête du Barbare.

J’ai choisi d’utiliser l’illustration de couverture de D. Vincent Baker pour son apparence. Parce que je ne souhaitais pas utiliser d’image dont je n’avais pas les droits. Parce que le domaine public ne me sortait pas ce que je souhaitais. Et que je ne compte pas utiliser d’IA pour générer. Et comme les premières sorties allaient être dans un cadre de promotion, au cours des Utopiales, c’était beaucoup plus simple.

Donc, Helia. Longue chevelure rouge. Vêtue d’habits de cuir pour la protéger des rigueurs des voyages. Le col haut, une veste ample sous laquelle elle peut dissimuler ses armes. En répondant au questionnaire de création de personnage, j’établis qu’elle est plutôt Vive et Mesurée, moins Forte et Impitoyable.

Et grand merci à mes 10 volontaires qui m’ont aidé à vivre cette quête.

Umbish le Pur

La première aventure d’Helia commence dans le port de Karadesh, où Helia recherche le sorcier Umbish le Pur. Dans une taverne, elle fait la rencontre de Garlic, membre d’une sinistre guilde de coupes-jarrets, reconnaissable au masque terrifiant qui lui cache le bas du visage. Celui-ci donne à Helia la position du sorcier, contre la promesse de lui ramener une pierre de pouvoir en possession de ce dernier.

Helia va donc à la rencontre du sorcier, qui se cache dans une grotte près du village forestier de Barak. Elle échappe de peu à un sortilège de protection du sorcier, qui lui envoie un éclair que son bouclier dévie. Elle confronte ensuite le sorcier, qu’elle éventre. Mais point de pulsation de lumière vermillon. Ce n’est pas le bon. Concernant la pierre de pouvoir, Garlic n’aura qu’à venir la chercher lui-même …

Mahodek aux Trois Yeux

L’aventure suivante change complètement d’environnement. Direction la haute montagne, et notamment la sinistre Pourfendeuse de Nuages. En haut de laquelle se trouve la tour de Mahodek aux Trois Yeux. Pour y accéder, Helia doit soit franchir un précipice abrupt. Cela lui prendrait de nombreuses heures, et la tour pourrait alors disparaître, elle qui n’est visible que sous certaines lunes. Au lieu de cela, elle franchit le portail magique qui semble permettre de traverser le précipice. Au risque d’alerter le sorcier.

Elle atteint ainsi la tour en bois de 4 étages, qu’elle escalade pour y pénétrer par le haut. Elle y trouve des hommes et des femmes en transe, manipulés par la magie mentale du sorcier. Helia est surprise par un bruit et un mouvement furtif. Le sorcier se cache sous une cape d’invisibilité ! Helia le rejoint sur le toit de la tour, où les marionnettes humaines du sorcier l’attaquent. Le froid ambiant lui permet néanmoins de repérer le sorcier, de s’en saisir, de le tuer. Ce n’est pas le bon, mais sa mort aura libéré ces innocents.

Lubimel le Fantasque

Lubimel le Fantasque est un sorcier qui règne sur un territoire campagnard, fait de nombreux champs et métairies, où l’on trouve de multiples petites parcelles où sont cultivés des légumes et où l’on trouve du bétail tels que des bovins mais aussi de nombreux chameaux. Ceux qui y travaillent sont des serfs au service du sorcier. Helia y fait la rencontre d’un contremaître, Ormand, qui la mène vers la demeure ostentatoire de Lubimel. Elle prétexte un objet magique à vendre au sorcier.

Malheureusement, arrivée à la demeure, rien ne se passe comme prévu. Les hommes de garde sont suspicieux, et les sortilèges du sorcier détectent la supercherie. Malheureusement pour Helia, les brumes invoquées par le sorcier bloquent ses armes et la contraignent à l’immobilité. Elle est jetée dans une cellule sans porte, sans fenêtre, et laissée là, seule.

Ces trois premières parties ont eu lieu lors d’une même après-midi, aux Utopiales. Trois duos différents, trois ambiances très différentes. J’ai ramené quelques éléments des parties précédentes dans les parties, mais sans trop en faire. Et chaque duo de Volontaires à bien pris à son compte l’univers.

J’ai longuement hésité, suite à l’issue de ce troisième épisode, à démarrer l’épisode suivant dans cette geôle, alors que quelqu’un libère Helia. J’ai finalement décidé de raconter un nouvel épisode, avec un démarrage plus classique. Mais j’y reviendrai, à cet événement. J’ai notamment joué là-dessus lors des parties suivantes. D’autres éléments, comme Garlic et sa guilde, pourraient également revenir.

Sostomino le Mangeur de Cieux

Cette aventure se déroule dans une lande désolée, sur un plateau volcanique, couvert de cendres. Helia y accompagne une caravane. Celle-ci est venue récolter des ossements de créatures antiques, qu’on ne trouve qu’ici. La caravane est sur le chemin du retour, et Helia attend, en vain, l’attaque des brigands. Car ceux-ci sont dirigés par un sorcier. Elle décide donc, accompagnée de Prospero, un érudit cherchant un fossile rare pour son maître, de partir directement à la rencontre des brigands. Quand elle quitte la caravane et rompt son contrat, le chef de celle-ci la maudit, lui donnant ce qui deviendra son nouveau nom : Helia la Maudite.

En grimpant vers les hauteurs du plateau, souffrant de la poussière irritante, Helia se sent observée. Elle se repose dans une cavité avec Prospero, mais une terrifiante bête les attaque. Et si Helia s’échappe, c’est pour se retrouver encerclée de brigands qu’elle ne peut défaire. Ceux-ci l’emprisonnent et la conduisent à Sostomino, dont le seclusium se trouve au coeur d’un volcan.

Helia arrive à s’extraire de la cage où elle est enfermée et disparaît à la vue du sorcier et de ses fidèles. Elle défait un garde, prend son armure, et arrive à approcher le sorcier, mais celui-ci est insensible au coup de hache qu’il reçoit. Il convoque la terrifiante créature rencontrée précédemment, qui attaque Helia. Dans un dernier souffle, elle plante l’aiguille de cuivre magique qu’elle avait précédemment récupérée dans la gueule de la créature, et cela lui permet de contrôler la créature. La créature se retourne contre le sorcier, se saisit de lui et l’entraîne dans la lave. La créature de cauchemar qui sort du sorcier confirme à Helia qu’il ne s’agissait pas du sorcier qu’elle cherche. Et elle perd dans la bataille la fameuse aiguille de cuivre.

Civit du Ciel Placide

Civit du Ciel Placide est un sorcier qui vit dans la Forêt Eternelle, une forêt d’arbres géants, traversée d’une unique route de moins en moins empruntée. D’autres routes plus fiables, et devenues presque aussi rapides, la contournent. Des légendes sur de terrifiants vents arrachant la chair des malheureux n’ayant pu se mettre à l’abri courent. Helia voit une de ces tempêtes approcher. Sa cible est une auberge au milieu de la forêt, à mi-chemin, où elle sait pouvoir trouver un serviteur du sorcier.

L’auberge est peu fréquentée. L’aubergiste, sa femme et leurs six enfants (dont une jeune fille qui ressemble étrangement à Helia plus jeune). Un couple d’amoureux transis. Un étrange voyageur aux habits pas adaptés à la région. Et une vieille dame assise au coin du feu. Quelque chose ne tourne pas rond ici. Helia apprend que la vieille dame est ici depuis plusieurs décennies. Que le voyageur s’est réveillé ici au lieu d’être sur son navire.

Une tempête fait rage à l’extérieur. Helia décide de sortir. Une présence géante, faite de vents violent, se distingue entre les arbres. Heureusement, un verset découvert dans un grimoire ayant appartenu à un précédent sorcier lui permet de déstabiliser cette présence. A l’extérieur, elle se fait alors héler par l’aubergiste, qui se révèle être Civit. Elle lance sa hache, qui malheureusement atteint le pauvre voyageur. Puis sa course la mène sur le sorcier, qui ne s’y attendait pas. Sa mort entraîne la disparation de l’auberge, et la libération de ses prisonniers. Ce n’était pas le bon, mais Helia décide de conduire ces innocents à l’extérieur de la forêt.

Voilà pour ces cinq premiers épisodes de la Quête d’Helia. Où le reste de cette quête la mènera ? Je ne sais pas pour l’instant, mais j’ai des éléments que je veux réintégrer. Le fait de choisir ce que je veux transmettre à mes volontaires est vraiment intéressant. Cela donne une nouvelle approche de la transmission de données aux joueurs, comme pour une série régulière sur laquelle on pourrait zapper, et où juste le « Previously on … » permet de cibler les éléments importants pour l’épisode à venir.

Si vous vous lancez vous aussi dans une Sanglante Quête, n’hésitez pas à en parler !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *